SEYDOUX François, Paul

Par Michel Germain, Dominique Tantin

Né le 29 décembre 1886 à Bernex (Haute-Savoie), exécuté sommairement le 20 mai 1944 à Bernex (Haute-Savoie) ; cultivateur ; résistant.

François Seydoux était le fils de François, cultivateur, alors âgé de 41 ans, et de Marie Bochattou, ménagère, âgée de 35 ans. A l’issue de son service militaire au 30e Bataillon de Chasseurs alpins (1907-1909), il fut réformé. Le 13 octobre 1910 à Bernex, il épousa Marie Geneviève Chavallay.
Il habitait au hameau « Sur les Faverges » à Bernex. Il hébergea et aida les maquisards de la région de Bernex et notamment ceux du camp du « Mont-Blanc ». Ces derniers furent attaqués par les Allemands le 17 décembre 1943 et plusieurs jeunes tombèrent les armes à la main ou furent fusillés près de l’église.
Les 20 et 21 mai 1944, la Gestapo, secondée par la Wehrmacht mais surtout par les miliciens du cru, organisa une vaste opération de ratissage dans tout le Chablais. Plusieurs personnes furent fusillées, d’autres mourront en déportation.
C’est au cours de cette rafle que les Allemands revinrent à Bernex le 20 mai 1944. Plusieurs personnes furent arrêtées sur informations de la Milice. Après avoir pillé et allumé quelques incendies, l’occupant quitta le village, emmenant à Annemasse dans un camion Joseph Buttay*, hôtelier, Ferdinand Roch* et François Seydoux. Mais le camion s’arrêta une centaine de mètres après le calvaire de la Beunaz. Les trois hommes furent exécutés dans le Bois-Fayet (commune de Saint-Paul en Chablais qui établit l’acte de décès le 23 mai 1944). Une stèle a été dressée sur l’emplacement de leur exécution. (Mémorial de l’oppression dossiers 3808 W 1404 et 1505).
François Seydoux fut reconnu « Mort pour la France » le 26 avril 1945 (dossiers n° 14 839 et 83 474) et homologué FFI. Il figure sur le monument aux morts de son village natal.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article232045, notice SEYDOUX François, Paul par Michel Germain, Dominique Tantin, version mise en ligne le 14 septembre 2020, dernière modification le 14 septembre 2020.

Par Michel Germain, Dominique Tantin

SOURCES : Michel Germain, Haute-Savoie Rebelle et martyre, Mémorial de la Seconde guerre mondiale en Haute-Savoie, La Fontaine de Siloé, 2009. — MémorialGenWeb. — Mémoire des Hommes. — Service historique de la Défense, GR 16 P 547059 (nc).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément