TERRANA Nicolas

Par Renaud Poulain-Argiolas

Né le 6 avril 1920 à Ravanusa (province d’Agrigente) en Sicile (Italie), mort le 11 septembre 2002 à Marignane (Bouches-du-Rhône) ; résistant ; déporté.

Le 18 janvier 1960, Nicolas Terrana rédigea une attestation sur l’honneur à l’attention de Louis Barsotti, résistant communiste de Port-de-Bouc.
Il se présentait comme « domicilié à Marignane, Bd G. Clemenceau, pensionné à 100% plus 12 degré au titre de Résistant, titulaire de la carte de déporté résistant n°1013.31331, de la carte de Combattant Volontaire de la Résistance n°122065, carte de Combattant n°115.861 délivrées par Monsieur le Préfet, président de l’office départemental des Anciens Combattants et Victimes de Guerre des Bouches-du-Rhône. »
D’après Terrana, Barsotti participa sous ses directives à l’organisation du premier groupe de résistance de Port-de-Bouc qui allait devenir le Front National ("Front national de lutte pour la libération et l’indépendance de la France", mouvement de la Résistance intérieure française créé par le Parti communiste français vers mai 1941) réalisant l’impression et la distribution de « tracts qui appelaient la population à s’élever contre le gouvernement de Vichy et à se préparer à résister contre l’occupant allemand » ainsi que « des inscriptions de mots d’ordres patriotiques sur les chaussées » de la ville. Les consignes de Terrana s’inspiraient selon lui de l’activité des premiers groupes de résistants de Marignane.
Les deux hommes se retrouvèrent en février 1941, incarcérés à la maison d’arrêt d’Aix-en-Provence, puis au Fort Saint-Nicolas et à la Prison Saint-Pierre, à Marseille.

Le site « Mémoire des Hommes » répertorie Nicolas Terrana comme déporté et interné de la Résistance, FFI et membre du mouvement de résistance communiste Front National. Des dossiers à son nom existent aux Services historiques de la Défense à Vincennes et à Caen.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article232054, notice TERRANA Nicolas par Renaud Poulain-Argiolas, version mise en ligne le 17 septembre 2020, dernière modification le 17 septembre 2020.

Par Renaud Poulain-Argiolas

SOURCES : Attestation sur l’honneur rédigée de la main de l’intéressé le 18/01/1960 - Données du site Filae. – Site Mémoire des Hommes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément