SPRONCK Ernest

Par Michel Germain

Né en 1907 à Welkenradt (Belgique), massacré le 26 janvier 1944 à la Balme-de-Thuy (Haute-Savoie) ; victime civile.

De nationalité belge, Ernest Spronck, mécanicien de son état, habitait La Balme-de-Thuy (Haute-Savoie), en 1944, envoyé là pour y être caché par l’entreprise annécienne Prestail, entreprise qui a beaucoup œuvré pour la Résistance.
Le 26 janvier la Wehrmacht organisa une opération sur Thuy (Thônes) afin de faire cesser les tirs sporadiques qui assaillaient parfois des soldats qui empruntaient la route qui monte à Thônes et aux champs de neige de La Clusaz pour certains officiers. L’opération fut minutieusement organisée et menée par des soldats du 1er bataillon du 98è régiment de chasseurs de montagne : tandis qu’un groupe grimpait par la montagne pour tomber sur les arrières du maquis du Cruet, un autre groupe progressa sur la route Alex Thônes et un troisième groupe parvint sur le théâtre des opérations par la route de la Balme-de-Thuy.
C’est que dernier groupe qui, ce jour, à 16 heures, au chef-lieu de la commune, exécuta Ernest Spronck. Celui-ci fut tué « par les troupes d’occupation (Allemands) par balles dans la région du cou (entrée antérieure et sortie postérieure) » explique l’acte de décès daté du 27 janvier 9 heures. (Consulter le dossier du Mémorial de l’oppression 3808 W 1396).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article232134, notice SPRONCK Ernest par Michel Germain , version mise en ligne le 17 septembre 2020, dernière modification le 17 septembre 2020.

Par Michel Germain

SOURCE : Michel Germain, Haute-Savoie Rebelle et martyre, Mémorial de la Seconde guerre mondiale en Haute-Savoie, La Fontaine de Siloé, 2009.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément