GAUDRY Louis, Marcel, Roger

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 30 septembre 1922 à Laignes (Côte-d’Or), mort en action le 15 novembre 1944 à Sainte-Marie (Doubs) ; résistant du 1er régiment FFI de Bourgogne.

Marcel Gaudry était le fils de Albert Eugène, plâtrier et de Augustine Georgette Andrée Lambert. Il était célibataire et domicilié à Laignes
Il entra dans la résistance au maquis Frac et s’engagea ensuite au 1er Régiment de Bourgogne. Il fut affecté au 2e Bataillon et à la 6e compagnie du capitaine Jean Forêt.
Le 15 novembre 1944, la compagnie reçut l’ordre d’attaquer vers Bretigney, la cote 336, le Bois du Chênois et Sainte-Marie (Doubs). Partie de Montenois elle se heurta à des unités allemandes bien retranchées dans des blockhaus et qui ouvrirent le feu au mortier et à la mitrailleuse. Les pertes FFI furent très lourdes. Il y eut 20 tués dont Louis Gaudry qui eut le bras et une jambe arrachés et mourut à Sainte-Marie et 36 blessés.
La mairie de Sainte-Marie n’a pas trouvé d’acte de décès.
Il obtint la mention « Mort pour la France », dossier SHD Caen AC 21 P 191656 (nc).
Son figure sur le monument aux morts, à Laignes (Côte-d’Or).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article232167, notice GAUDRY Louis, Marcel, Roger par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 18 septembre 2020, dernière modification le 15 novembre 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Gilles Hennequin Le régiment de Bourgogne, Dijon-Quetigny 2006.— Mémoire des Hommes.— Mémorial genweb.— État civil (acte de naissance).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément