GUIGNARD Pierre, André, alias Bertrand

Par Gérard Larue.

Né le 23 mai 1926 à Parthenay (Deux-Sèvres), mort le 31 mai 2007 à Paris (Xe arr.) ; tourneur ; membre de l’Armée Secrète des Deux-Sèvres ; membre du Parti communiste ; Président de l’ANACR de Stains (Seine, Seine-Saint-Denis) ; Président de l’Office des Sports, Président de l’Espérance Sportive de Stains.

Fils de Marie, Ernest, Edmond, gantier et de Marie Germaine Mady, originaires de Niort.
Selon l’attestation de Georges Guignard alias Bertrand, il appartenait à l’Armée Secrète, secteur 3, triangle 12, groupe Laval, et servit dans les FFI des Deux-Sèvres, du 1er avril 1944 au 6 septembre 1944, date de la libération du département. Il prit part aux opérations, coups de main et sabotages effectués par son groupe. Il resta dans sa formation jusqu’au 2 octobre 1944 date à laquelle il souscrivit un engagement volontaire pour la durée de la guerre au 114e Régiment d’Infanterie.
Pierre Guignard se maria le 19 avril 1952 à Bouillé-Loretz (Deux-Sèvres) avec Jacqueline Eugénie Béville. Deux filles naquirent, Sylvie et Élizabeth.
Après la Libération, il demeurait 37 avenue Franklin-Roosevelt à Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine), puis s’installa 35/39 avenue Aristide Briand à Stains où il ne tarda pas à être connu de nombreux habitants, comme ayant participé à la Résistance. Il fut Président de l’ANACR de Stains et participa jusqu’à ses derniers jours, à diffuser la mémoire de la Résistance dans les écoles de Stains.
Il eut également une grande implication dans le milieu sportif stanois, dont il fut Président de la plus importante association sportive stanoise, l’ESS.
Pierre Guignard mourut le 31 mai 2007 à Paris (Xe arr.) à l’âge de 81 ans.
Le 1er juin 2007, le Maire de Stains, Michel Beaumale écrivait : « J’apprends avec une profonde tristesse le décès de Pierrot Guignard. Il était encore parmi nous dimanche dernier pour le 64ème anniversaire de la création du Conseil national de la Résistance. Jusqu’au bout, il aura fait preuve d’un courage exceptionnel comme à l’âge de l’adolescence où il entra dans la résistance contre l’occupant nazi… Le monde sportif, les organisations d’anciens combattants, l’ANACR en particuliers, la vie associative, le Conseil Municipal, ses camarades communistes, toute notre ville est endeuillée par la disparition de cet homme généreux, fidèle à ses convictions, fidèle à ses amis, avec une personnalité ô combien attachante… »

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article232181, notice GUIGNARD Pierre, André, alias Bertrand par Gérard Larue., version mise en ligne le 19 septembre 2020, dernière modification le 19 septembre 2020.

Par Gérard Larue.

SOURCES : Bureau Résistance SHD Vincennes GR 16P 277085. – Archives Municipales de Stains, 7 jours à Stains N° 466. – État-civil des villes de Parthenay, de Stains et de Paris. – Dictionnaire historique de la Résistance, Sous la direction de François Marcot avec la collaboration de Bruno Leroux et Christine Levisse-Touzé, Armée secrète, p. 165-167, François Marcot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément