SAUVAGE Anita [née FAVRE Marie, Anna]

Par Julien Chuzeville

Née le 24 février 1912 à Coupy (Ain), morte le 4 mai 2006 à Dinan (Côtes-d’Armor) ; sténo-dactylo puis secrétaire ; militante de la SFIO, de la Gauche révolutionnaire, puis du PSOP en région parisienne ; résistante.

Marie, Anna Favre était la fille de Louise, Eugénie Favre, ouvrière âgée de 17 ans, et d’un père inconnu. Elle se faisait appeler Anita.
En 1933, Anita Favre était militante de la section socialiste du XIIe arr. de Paris. Elle se maria le 1er juin 1933 à Paris (XIIe arr.) avec Pierre, François, Félix Sauvage, qui était militant syndicaliste.

En 1936, Anita Sauvage était membre et trésorière de la tendance Gauche révolutionnaire de la SFIO. En 1937, elle était l’administratrice du mensuel du courant, Les Cahiers rouges. Son adresse était le 6 bis, rue Poccard, à Levallois-Perret (département de la Seine, aujourd’hui Hauts-de-Seine).
Lors du congrès de la Fédération socialiste de la Seine de juin 1937, elle fut élue suppléante à la commission des résolutions pour la GR. Elle fut ensuite élue déléguée pour le congrès national de la SFIO à Marseille (10-13 juillet 1937), mais son nom ne figure pas sur la liste des délégués dans le compte-rendu officiel.
Le 25 avril 1938, elle fut élue secrétaire-adjointe de la section socialiste de Levallois-Perret.

Anita Sauvage fut ensuite militante du Parti socialiste ouvrier et paysan (PSOP).

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, elle fit partie du réseau résistant de Daniel Bénédite.

Divorcée de son premier mari, elle se remaria le 5 décembre 1944 à Paris (XVIIe arr.) avec Jean Gemähling, compagnon de la Libération, qu’elle avait connu dans la Résistance.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article232183, notice SAUVAGE Anita [née FAVRE Marie, Anna] par Julien Chuzeville, version mise en ligne le 19 septembre 2020, dernière modification le 2 décembre 2020.

Par Julien Chuzeville

SOURCES : Archives de René Lefeuvre, La Contemporaine (Nanterre). — Le Populaire, 2 juin 1933, 21 juin et 8 juillet 1937. — Juin 36, 1er mai 1938. — Daniel Bénédite, La Filière marseillaise. Un chemin vers la Liberté sous l’occupation, Paris, Clancier-Guénaud, 1984. — État civil de l’Ain et de Paris. — Fichier des décès de l’INSEE.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément