CORDIER Robert, Eugène, Marcel, Victor

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 14 mars 1920 à Saint-Lyé (Aube), mort en action le 28 août 1944 à Lusigny-sur-Barse (Aube) ; résistant des Francs-tireurs et partisans français (FTPF) et des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Robert Cordier était marié et exerçait le métier de cantonnier à la SNCF. Il entra dans la Résistance aux Francs-tireurs et partisans français (FTPF) en 1943 et rejoignit le maquis en 1944. Les 19 et 20 juin 1944, il participa au combat de Saint-Mards-en-Othe (Aube). À la Libération, il contribua avec ses camarades à l’entrée des troupes américaines à Troyes.
Alors qu’il circulait dans une traction avant en compagnie de trois autres maquisards, ils tombèrent dans une embuscade tendue par l’ennemi, en l’occurrence une unité de l’Afrika Korps qui retraitait. Robert Cordier fut tué par la première rafale de mitrailleuse, le 28 août 1944 à dix heures du matin, au croisement de la rue Chantelot et du Bas des Grands Champs, à Lusigny-sur-Barse (Aube).
Il obtint la mention « Mort pour la France » apposée sur son acte de décès et fut homologué au grade de sergent des Forces françaises de l’intérieur (FFI) et au titre de "Déporté et interné résistant" (DIR), dossier GR 16 P 142382 et AC 21 P 108065 (non consultés).
Il reçut la Médaille de la résistance à titre posthume par décret du 11 juillet 1958 (JO du 16/07/1958) et la carte de combattant volontaire de la Résistance (CVR).
Son nom figure sur la stèle commémorative, à Lusigny-sur-Barse et sur le monument aux morts, à Saint-Lyé (Aube).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article232209, notice CORDIER Robert, Eugène, Marcel, Victor par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 20 septembre 2020, dernière modification le 13 juillet 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance dans l’Aube (2010).— Notice sans auteur dans le Mémorial des cheminots victimes de la répression 1940-1945, Perrin /SNCF, Paris, 2017.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément