REDONDO ORTEGA Manuel

Par André Balent

Résistant de l’AGE (Agrupación de guerrilleros españoles), mort en action de combat sans doute le 22 août 1944 à Castelnau-Durban (Ariège) ( ?) lors du dernier combat pour la libération de l’Ariège

Nous ne savons que peu de choses le concernant. Manuel Redondo était un résistant qui participa peut-être aux derniers combats livrés le 22août 1944 par la Résistance pour la Libération de i’Ariège. Il appartenait à la 3e division (Ariège) de l’AGE. Narcisse Falguera (op. cit., 2004, p. 119) signale son nom (« Manuel Redondo Ortega »), avec le grade de commandant, parmi les résistants de l’AGE tués en Ariège (liste comprenant quelques erreurs). On ne peut ainsi le confondre avec José Redondo, alias « Cuadrado », tué à Prayols (Ariège) le 20 août 1944.
Par ailleurs, le nom de Manuel Redondo figure sur la plaque des guérilleros espagnols de la stèle de Castelnau–Durban érigée à la mémoire des résistants tombés à Foix, Saint-Girons, Rimont , Durban-sur-Arize et Castelmau-Durban du 18 au 22 août 1944.
Le site Mémoire des hommes n’a pas enregistré son nom et ne signale donc pas de dossier le concernant ni à Vincennes, ni à Caen.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article232251, notice REDONDO ORTEGA Manuel par André Balent, version mise en ligne le 21 septembre 2020, dernière modification le 17 novembre 2020.

Par André Balent

SOURCES : Arch. dép. Ariège, 64 J 23, fonds Claude Delpla, Redondo mentionné par Delpla dans plusieurs listes manuscrites de fusillés de l’Ariège, « Redondo », souvent sans prénom peut être confondu avec José Redondo. — Narcisse Falguera (éd), Guérilleros en terre de France. Les Républicains espagnols dans la Résistance française, préface de Léo Figuères, Pantin, Le temps des Cerises, 2004, 2e édition, 316 p. [p. 123]. — Sites MemorialGenWeb et Mémoire des hommes, consultés le 10 septembre 2020.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément