FERNÁNDEZ José

Par André Balent

Mort en action de combat le 19 août 1944 à Foix (Ariège), résistant de la Savoie (1943-1944) puis l’Ariège à partir de juin 1944 ; combattant de l’AGE (Agrupación de guerrilleros españoles)

José Fernández, guerrillero de l’AGE, participa d’abord, dès 1943, aux activités de cette organisation en Savoie (5e division regroupant les départements de l’Ain, de la Savoie, de la Haute-Savoie, de l’Isère et des Hautes-Alpes). La 3e brigade de l’AGE (Ariège) fut renforcée en juin 1944 par des cadres venant de Savoie, Isère et des Bouches-du-Rhône. Ce fut à cette occasion que Fernández fut sans doute amené à intégrer ses rangs. Il faisait partie du 2e bataillon de la 3e brigade. Ce bataillon commandé par Alfonso Guttierez alias « Alberto » était cantonné près de Montségur (Ariège), la commune pyrénéenne du Pays d’Olmes où se trouve le célèbre château « cathare ». Fernández participa aux combats de la Libération de Foix avec la 3e brigade de l’AGE. En effet, les résistants espagnols d’obédience communiste (Voir Gimeno Pascual) accompagnés par les militaires français et britanniques de la mission interalliée « Aube » commandée par Marcel Bigeard libérèrent la préfecture de l’Ariège le 19 août 1944. Le 2e bataillon de la 3e brigade n’arriva à Foix qu’à la fin des combats, vers 19 heures. Il avait en effet parcouru à pied le trajet de son cantonnement jusqu’à la préfecture de l’Ariège.

José Fernández fut tué à la Vilotte, à l’entrée de la rue du lycée, dans la phase finale des combats lorsque les résistants attaquèrent les Allemands repliés dans le lycée.

Son nom figure sur la stèle érigée à Castelnau-Durban (Ariège). Sur l’une des trois plaques sont gravés les noms des guérilleros espagnols morts pendant les combats de Foix, Saint-Girons, Rimont, Castelnau-Durban et Durban-sur-Arize (du 19 au 22 août 1944) contre les Allemands en train de quitter le département.

Il y a quatre résistants « José Fernández » recensés par le site Mémoire des hommes (SHD, Caen et Vincennes, dossiers non consultés) : né le 21 octobre 1913 à Fonsagrada (16 P 221040) ; né le 15 septembre 1913 à Cordoue (16 P 221041) ; né le 30 août 1914 à Las Torres de Colillas (16 P 221042) ; né le 29 avril 1917 à Tolède (19 P 221044) ; né le 10 septembre 1926 à Albi, Tarn (16 P 221045 ; 21 P 644902).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article232408, notice FERNÁNDEZ José par André Balent, version mise en ligne le 25 septembre 2020, dernière modification le 30 mai 2021.

Par André Balent

SOURCES : Arch. dép. Ariège, 64 J 23, fonds Claude Delpla, listes de résistants exécutés ou morts en action de combat. — Claude Delpla, La libération de l’Ariège, postface d’Isabelle Delpla, Toulouse, Le Pas d’oiseau, 2019, 514 p. [p. 200]. — Narcís Falguera (dir.), Guérilleros en terre de France. Les républicains espagnols dans la Résistance française, Pantin, Le Temps des cerises, 2004, 316 p. [p. 117, 123]. — Sites MémorialGenWeb et Mémoire des hommes consultés le 15 septembre 2020.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément