BLANC Raymond, Gabriel

Par Renaud Poulain-Argiolas

Né le 11 mai 1913 à Vergongheon (Haute-Loire), mort le 24 juillet 2001 à Istres (Bouches-du-Rhône) ; cheminot ; militant communiste d’Istres et de Miramas (Bouches-du-Rhône) ; secrétaire de la section PCF de Miramas ; militant du Mouvement de la Paix.

Un livret à son nom relatif au travail des enfants en vertu de la loi du 2 novembre 1892 atteste qu’il travaillait déjà en octobre 1924. Il avait alors 11 ans et habitait Saint-Chamas (Bouches-du-Rhône).
Il commença à travailler en 1927 pour la compagnie de chemins de fer Paris-Lyon-Méditerranée (avant son intégration dans la future SNCF) comme apprenti au dépôt de Miramas.
En 1934, il y était domicilié sur l’avenue d’Arles.

Syndiqué à la CGT, il était également membre des Combattants de la Paix et de la Liberté en 1951, juste avant que le mouvement ne changea de nom pour être appelé familièrement « Mouvement de la Paix »
De 1951 à 1953, il militait avec Jean-Marie Argiolas et Paulette Argiolas au sein de la section du PCF d’Istres.
D’après leurs cartes de membres du Parti communiste, en 1957 il faisait partie de la cellule PCF de cheminots du dépôt de la SNCF de Miramas ; sa femme, Lucienne, elle, militait dans la cellule Gabriel Péri d’Istres en 1961.

En 1960, les Argiolas, emménageant à Miramas, le retrouvèrent à la section du PCF de la ville. Il fut d’ailleurs secrétaire de la section jusqu’en 1965, moment où Jean Pedinielli assuma cette fonction. En 1966 il faisait partie d’une cellule PCF de cheminots de Miramas, en 1968 de la cellule Joliot-Curie (toujours à Miramas) alors que sa femme Lucienne faisait partie de la cellule Marcel Cachin d’Istres.
Il finit sa carrière en juin 1968 avec le grade de « chef de brigade d’ouvriers principal », moment de son départ à la retraite. Il habitait alors à Istres, au quartier Saint-Jean.
Après sa retraite, il fut adhérent à la CGT des cheminots retraités d’Istres et membre de la cellule Marcel Cachin du PCF de cette ville. Sa femme Lucienne appartenait à la même cellule.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article232465, notice BLANC Raymond, Gabriel par Renaud Poulain-Argiolas, version mise en ligne le 29 septembre 2020, dernière modification le 4 décembre 2020.

Par Renaud Poulain-Argiolas

SOURCES : Données du site Généanet. — Propos recueillis auprès de Paulette Argiolas. — Archives Argiolas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément