REBILLARD Henri

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 30 mars 1907 à Saint-Etienne-en-Bresse (Saône-et-Loire), mort par accident le 19 septembre 1944 à Blanzy (Saône-et-Loire) ; receveur des PTT ; résistant des Francs-tireurs et partisans français (FTPF) et des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Henri Rebillard était receveur des PTT à Cressy-sur-Somme (Saône-et-Loire). où il militait au parti communiste et y connut l’instituteur Jean Damichel qui sera fusillé au Mont-Valérien le 15 décembre 1941. Il fut à l’origine de la résistance FTPF dans la région de Bourbon-Lancy. puis passa à l’état-major de l’inter-région 28 (Bourgogne-Dijon) avec le pseudonyme "Commandant Luc".
Il perdit la vie le 19 septembre 1944 au cours d’une mission entre Paris et Montceau-les-Mines lorsque sa voiture tomba dans le canal du Centre à 17 heures. Il se noya avec sa passagère d’origine polonaise, Anna Skupien, alias Mme Jourdan.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dossiers SHD GR 16 P 502423 et AC 21 P 132316 (non consultés).
Son nom figure sur le monument aux morts, à Saint-Marcel (Saône-et-Loire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article232495, notice REBILLARD Henri par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 29 septembre 2020, dernière modification le 29 septembre 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Résistance polonaise en Saône-et-Loire, la noyée de Blanzy.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément