ABADIE Jean, Marie [Dictionnaire Algérie]

Par Louis Botella

Chef de canton puis chef de canton principal au chemin de fer ; syndicaliste CGTU de l’Oranie (Algérie).

Depuis mai 1925 au moins, Jean Abadie, chef de canton au service de la voie, était membre du conseil du syndicat unitaire [CGTU] des cheminots de Perrégaux (réseau de l’État). Il figura, en octobre de la même année, sur la liste des candidats présentés par la CGTU lors de l’élection des membres du Conseil supérieur des chemins de fer en Algérie.

Il fut élu ou réélu, en juillet 1928, délégué auprès du chef de l’arrondissement d’Oran.

Au cours des années 1925 à 1931 au moins, il siégeait au sein de la commission exécutive de l’Union régionale des cheminots CGTU d’Algérie.

Il fut à nouveau candidat, en avril 1934, lors de l’élection des membres du Conseil supérieur des chemins de fer. Il était alors chef de canton principal à Mascara (Oranie).

Militant communiste, il démissionna de son mandat de conseiller municipal à Perrégaux, en décembre 1931 ou en janvier 1932, parce que le maire de cette commune avait refusé une salle municipale pour une réunion syndicale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article232515, notice ABADIE Jean, Marie [Dictionnaire Algérie] par Louis Botella, version mise en ligne le 1er octobre 2020, dernière modification le 1er octobre 2020.

Par Louis Botella

SOURCE : Le Cheminot Algérien, organe officiel de l’Union d’Algérie [CGTU puis CGT], janvier, mai, octobre 1925, août 1928, juin 1929, juin 1931, décembre 1932, avril 1934 (BNF Gallica).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément