CHARLIER Roger, Antoine

Par Gérard Larue

Né le 2 septembre 1903 au Chesne (Ardennes), mort à Stains le 29 juin 1976 ; employé à la Mairie de Stains (Seine, Seine-Saint-Denis) ; Résistant FFI/CDLR à Stains.

Fils de Albert cafetier et de Jeanne Félie Gudet sans profession, il se maria le 19 avril 1926 à Stains avec Andrée Giacometti. Ils eurent deux enfants, Jacques né en 1927 et Janine née en 1932, tous les deux à Stains où la famille demeurait 41 avenue Hainguerlot (actuelle avenue Paul Vaillant-Couturier), venant du 90 route de Gonesse (actuelle avenue Stalingrad) même localité.
Roger Charlier, entra comme commis-auxiliaire à la Mairie de Stains, le 25 février 1934 et termina sa carrière au grade de rédacteur, lorsqu’il prit sa retraite en 1958.
Mobilisé le 28 août 1939, démobilisé le 19 août 1940 à Montauban (Tarn-et-Garonne), il reprit son emploi à la mairie de Stains dès son retour.
En janvier et mars 1941 la police française le soupçonna de sympathies avec le Parti communiste et assura (sans doute à la suite d’une dénonciation) « qu’il se rendait parfois le dimanche à la mairie pour y taper à la machine des tracts de propagande révolutionnaire ». Une visite domiciliaire ne donna aucun résultat. Selon les propres déclarations de Roger Charlier, il affirma que « son statut d’employé dactylographe à la mairie, lui permit des actions de résistance : distribution de cartes d’alimentation aux réfractaires, de tracts, de journaux, renseignements sur les bombardements, les perquisitions menées à Stains, sabotage des renseignements du STO ».
En mai 1944, contacté par Marcelle Fourmond lieutenant des Forces Françaises de l’Intérieur (FFI), il rejoignit le mouvement CDLR (Ceux de la Résistance) et participa à la libération de Stains du 19 au 27 août 1944.
Après-guerre, il s’impliqua dans différentes associations, notamment « le Trait d’union de Stains » siège 15 boulevard Maxime Gorki et l’Espérance Sportive de Stains, le grand club multi-sports de la ville, dont il fut secrétaire. Roger Charlier fut homologué combattant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article232533, notice CHARLIER Roger, Antoine par Gérard Larue, version mise en ligne le 1er octobre 2020, dernière modification le 1er octobre 2020.

Par Gérard Larue

SOURCES : PPo. 77 W 1606. – Bureau Résistance SHD 16P 121.272. – Archives municipales de Stains, dossier professionnel, dénombrements 1936. – Dictionnaire historique de la Résistance, Sous la direction de François Marcot avec la collaboration de Bruno Leroux et Christine Levisse-Touzé, Ceux de la Résistance, Guillaume Piketty, Éd. Robert Laffont, 2006, p. 135-138. – État-civil des villes de Stains et du Chesne.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément