NARDY Francis

Par Renaud Poulain-Argiolas

Né en 1939 ; cheminot ; syndicaliste ; secrétaire général du syndicat CGT des cheminots de Miramas (Bouches-du-Rhône) à partir de 1973 ; militant communiste et élu de Grans (Bouches-du-Rhône).

Congrès national de la Fédération des cheminots CGT. Paris, 1973. Les cheminots de Miramas sont au 3e rang. Le 5e à partir de la droite est Roger Jach. Suivent Francis Nardy, Georges Santana et Jean-Marie Argiolas.

Après le congrès fédéral des cheminots CGT de 1970, Francis Nardy fut élu dans la nouvelle équipe de direction du syndicat de Miramas en tant que secrétaire général adjoint. André Maurin était alors secrétaire général, Edmond Charpail secrétaire adjoint, Roger Morard également secrétaire adjoint (spécifiquement pour les questions d’organisation). La trésorerie était assurée par Jean-Marie Argiolas, assisté de Jean-Claude Vighetti comme trésorier adjoint.

Il était présent au Congrès national à Paris en novembre 1973 avec plusieurs de ses camarades de Miramas : Roger Jach, Georges Santana et Jean-Marie Argiolas.

Suite à la loi d’amnistie des cheminots sanctionnés pour faits de grève dans le passé portée par le Ministre des Transports Charles Fiterman en 1981, Nardy fut un des maîtres de cérémonie de la journée du 12 mars 1982 où l’on célébra à Miramas la réintégration de 4 cheminots révoqués en 1947. Il rendit hommage à ses camarades Louis Deluy et Jean Ligé, ainsi qu’à deux cheminots d’autres villes. Il rappela le courage des militants de la CGT qui les avaient précédés, ceux qui après l’occupation allemande avaient subi la répression du pouvoir gaulliste et s’étaient retrouvés licenciés, emprisonnés, rétrogradés, avant de faire l’expérience des emplois précaires. La foule se rendit ensuite devant le Monument aux Morts de la guerre, où Roger Morard, secrétaire de l’UL CGT, évoqua le souvenir de Pierre Semard, secrétaire de la CGT fusillé par les nazis en 1942.

De 2014 à 2020, il était adjoint au maire de Grans, Yves Vidal, élu grâce à une liste d’union de partis de gauche.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article232644, notice NARDY Francis par Renaud Poulain-Argiolas, version mise en ligne le 29 octobre 2020, dernière modification le 7 janvier 2021.

Par Renaud Poulain-Argiolas

Congrès national de la Fédération des cheminots CGT. Paris, 1973. Les cheminots de Miramas sont au 3e rang. Le 5e à partir de la droite est Roger Jach. Suivent Francis Nardy, Georges Santana et Jean-Marie Argiolas.
Discours pour la réintégration des révoqués de 1947
Discours pour la réintégration des révoqués de 1947
12 mars 1982, devant la gare de Miramas. Sur la gauche, Francis Nardy rend hommage à ses camarades amnistiés. Louis Deluy et Jean Ligé sont à ses côtés.

SOURCES : Miramas-Info, juin 1982. — Information municipale de la ville de Grans. — Propos recueillis auprès de Roger Morard. — Archives Argiolas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément