FORTIN Victor, Martial, dit Martial

Né le 17 novembre 1821 à Darnétal (Seine-inférieure, Seine-Maritime) ; Fileur à Elbeuf (Seine-inférieure, Seine-Maritime) ; Caissier de l’internationale d’Elbeuf, en 1872.

Martial Fortin était le fils de Jacques Joseph Désiré Fortin, qui fut soldat de la grande armée à partir de 1804, ayant fait la campagne de Russie en 1812, fait chevalier de la légion d’honneur en 1821, tisserand à Darnétal (Seine-inférieure, Seine-Maritime). Le 19 novembre 1856, Martial Fortin fut témoin au décès de son père ; il habitait alors à Sotteville-les-Rouen, et était fileur.

En 1872, Martial Fortin, toujours fileur, il habitait 57 rue du bout-dugard à Caudebec-les-Elbeuf (Seine-inférieure, Seine-Maritime). A cette époque il était le caissier de l’internationale d’Elbeuf, et le 11 août, présida avec quatre autres membre de l’ancien Comité démocratique local, dont Déparnay* et Hareng, à la conférence donnée à Elbeuf par Tolain, député à l’Assemblée nationale.

Veuf une troisième fois, Martial Fortin se remaria le 20 janvier 1872 à Caudebec-les-Elbeuf avec Barbe Ménidès, veuve, trameuse.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article232818, notice FORTIN Victor, Martial, dit Martial, version mise en ligne le 9 octobre 2020, dernière modification le 16 juillet 2021.

SOURCES : Arch. Dép. de Seine Maritime, cote 4M 2704, Enquête parlementaire sur l’insurrection sur 18 mars 1871. — État civil de Caudebec-les-Elbeuf, Sotteville-les-Rouen, et Darnétal.. — Base Léonore

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément