VERVINS Ernest, Jean, dit ÉPERVIER

Par Pierre-Henri Zaidman

Né le 4 juin 1843 à Paris (Ier arr. ancien) ; artiste ; domicilié 13, rue Montmartre (IIe arr.) ; communard.

Fils d’un parfumeur, Ernest Vervins fut capitaine d’état-major de la 2e légion fédérée pendant la Commune de Paris. Il fut condamné sous le nom d’Épervier par contumace le 14 novembre 1872, par le 4e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée, puis il obtint un non-lieu le 14 février 1874. Un arrêt du 3e conseil de guerre du 21 août 1876 rectifia son identité.

Il mourut le 10 mai 1898 à Paris (VIIIe arr.).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article232855, notice VERVINS Ernest, Jean, dit ÉPERVIER par Pierre-Henri Zaidman, version mise en ligne le 10 octobre 2020, dernière modification le 10 octobre 2020.

Par Pierre-Henri Zaidman

SOURCES : Arch. Min. Guerre, GR 8 J 88 (2249), GR 8 J 133 (749) et Ly 37. — Arch. PPo., listes de contumaces. — Arch. Paris V4E 8745 (823).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément