AZÉMA Jean, Marius, Pierre

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 3 novembre 1923 à Gignac (Hérault), mort en action le 9 septembre 1944 à Cercy-la-Tour (Nièvre) ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils de Charles Marius Azéma et de Anna Marie Antoinette Albertine Mestre, Jean Azema fit ses études à l’École militaire de Saint-Cyr promotion "Croix de Provence" en 1942. Il était célibataire et habitait Gignac (Hérault). Il entra dans la Résistance à la Compagnie Ostertag de la Colonne rapide N°6 d’Auvergne. Il était caporal-chef.
Il fut tué à l’ennemi le 9 septembre 1944 à Cercy-la-Tour (Nièvre).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué au grade de sous-lieutenant des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dossiers GR 16 P 25159 et AC 21 P 11202 (non consultés). Il a été homologué FFI pour la période du 16 au 28 août 1944 au sein du groupement Renaud (ORA).
Il reçut à titre posthume la Légion d’honneur et la Croix de guerre 39-45 avec la Citation : "Beaucoup d’autorité et un choix particulièrement méticuleux des meilleures conditions de combat. Il désirait toujours vérifier lui-même l’efficacité du dispositif de son groupe et même de sa section, se préparant au rôle de Chef de section auquel il accédait sous peu." et la Médaille de la Résistance par décret du 10 juillet 1975 (JO du 19/09/1975).
Son nom figure sur le monument aux morts, à Gignac (Hérault).
Son camarade Henri Queuille fut tué la veille dans la même commune.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article232901, notice AZÉMA Jean, Marius, Pierre par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 11 octobre 2020, dernière modification le 19 janvier 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémoire des Hommes.— SHD Vincennes, GR 19 P 15/1 page 4. — Mémorial Genweb. — État civil Cercy-la-Tour.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément