ANCIAUX Robert, Octave

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 11 octobre 1923 à Tamines (Belgique), mort en action le 23 août 1944 à Dornecy (Nièvre) ; résistant des Forces françaises combattantes (FFC).

Robert Anciaux était le fils d’Arthur Isidore et de Louisa Marie Catherine Ghislaine Delaite. Il était domicilié à Sauvigny-les-Bois au lieu-dit "La turbulette" et entra dans la Résistance au maquis Julien de Sancy (Saint Franchy) le 19 juin 1944. À son arrivée, il déclara être célibataire et domicilié à Azy-le-Vif (Nièvre). Il prit le pseudonyme de Bobby.
Il fut tué au cours d’une mission à Dornecy le 23 août 1944.
Il fut inhumé au cimetière communal à Dornecy ((Nièvre).
L’acte de décès fut transcrit le 12 décembre 1944 à Dornecy.
Il obtint la mention « Mort pour la France » par jugement de décès du 29 novembre 1944 et fut homologué au grade de sous-lieutenant des Forces françaises combattantes (FFC), dossiers SHD GR 16 P 12082 et AC 21 P 7620 (non consultés).
Son nom figure sur le monument aux morts, à Imphy, sur le monument commémoratif du Souvenir français au cimetière Gauthérin, sur la stèle commémorative au Lycée Jules Renard, à Nevers, sur le monument commémoratif du maquis Julien, à Saint-Franchy et le monument aux morts, à Sauvigny-les-Bois (Nièvre).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article232902, notice ANCIAUX Robert, Octave par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 11 octobre 2020, dernière modification le 5 janvier 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Jean-Claude Martinet Histoire de l’Occupation et de la Résistance dans la Nièvre 1940-1944, éditions Delayance, La Charité-sur-Loire, 1987.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb. État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément