LARUE Firmin, Jules

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 7 octobre 1880 à La Chapelle-Saint-André (Nièvre), massacré le 8 juillet 1944 à La Chapelle-Saint-André ; cafetier ; civil homologué FFI.

Firmin Larue était le fils de Toussaint, âgé de 47 ans, charbonnier et d’Aurélie Froment, âgé de 34 ans, sans profession, domiciliés au hameau de Créantay (Nièvre). Il se maria le 20 janvier 1912 à Treigny (Yonne) avec Elise Eléonore Dumoutiers.
Il tenait une maison-café aux "Grands Bois", sur la commune de La Chapelle-Saint-André.
Après avoir été durement attaqué par les Allemands le 4 juillet 1944 sur son lieu de campement au "Moulin de Chappe", le maquis Péguy qui avait perdu beaucoup d’hommes, se replia sur la commune de La Chapelle-Saint-André. Les rescapés s’installèrent dans une clairière des "Grands Bois", près du café de Firmin Larue, qui sans doute les ravitaillaient.
Le groupe qui fut certainement victime d’une dénonciation, fut attaqué par surprise par les Allemands le 8 juillet 1944 à 4 heures du matin. Neuf résistants furent tués au cours du combat qui s’ensuivit, tombant les uns après les autres sans possibilité de repli. Le maquis Péguy était entièrement décimé. Seuls trois survivants qui se trouvaient par d’heureuses circonstances un peu à l’écart du combat échappèrent à la mort.
Firmin Larue fut brûlé vif dans sa maison tandis que sa femme, deux de ses filles et une voisine, Solange Betoux furent emmenées par les Allemands et emprisonnées à Moulins (Allier).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dossier SHD GR 16 P 339915 (nc).
Il reçut la Médaille de la Résistance à titre posthume par décret du 15 juin 1946 (JO du 11/07/1946).
Son nom figure sur le monument commémoratif des maquisards du groupe Péguy, à Cosne-sur-Loire (Nièvre) et sur le monument aux morts, à La Chapelle-Saint-André (Nièvre).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article232937, notice LARUE Firmin, Jules par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 12 octobre 2020, dernière modification le 14 octobre 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Jean-Claude Martinet Histoire de l’Occupation et de la Résistance dans la Nièvre 1940-1944, éditions Delayance, La Charité-sur-Loire, 1987.— Site internet de La Chapelle-Saint-André, Historique du maquis Péguy.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de naissance).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément