CAVARROC Marcel

Par Dominique Tantin

Né le 4 septembre 1921 à Figeac (Lot), abattu le 11 mai 1944 à Cardaillac (Lot) ; mineur ; victime civile.

Fils de Claude et Maria cavarroc, Marcel Cavarroc était mineur de fond.
Les 10 et 11 mai 1944, une colonne de Waffen-SS du régiment Der Führer de la 2ème Panzerdivision Das Reich ratissa le département du Lot. Elle était accompagnée de policiers de la Sipo-SD et de collaborateurs français et disposait de renseignements précis pour y traquer les résistants et les Juifs. Ces opérations s’accompagnèrent de représailles contre les civils soupçonnés d’aider la Résistance, mais aussi abattus sans raison précise dans le cadre d’une politique visant à terroriser la population.
Vers 7h, les SS investirent le bourg de Cardaillac. Ils perquisitionnèrent et pillèrent les maisons, et ils rassemblèrent les hommes de 16 à 60 ans. Marcel Cavarroc, âgé de 23 ans, et Raymond Moussié, âgé de 18 ans, tentèrent de s’enfuir et furent abattus, ainsi que Georgette Verniol, épouse Lafage, qui gardait ses moutons.
Son nom est inscrit sur les monuments aux Morts de Cardaillac et de Figeac.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article232973, notice CAVARROC Marcel par Dominique Tantin , version mise en ligne le 13 octobre 2020, dernière modification le 26 avril 2022.

Par Dominique Tantin

SOURCES : Guy Penaud, La « Das Reich » 2e SS Panzer Division, préface d’Yves Guéna, introduction de Roger Ranoux, Périgueux, La Lauze, 2e édition, 2005, 558 p. [pp. 80-81, p. 506.]. — MémorialGenWeb. — État civil Cardaillac.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément