CHENOT Robert

Par Jean Belin

Né le 1er juillet 1912 à Echenon (Côte-d’Or), mort le 5 mars 1999 à Dijon (Côte-d’Or) ; marchand d’étoffes, ouvrier métallurgiste puis commerçant ; syndicaliste CGT et membre de la direction de l’UD de Côte-d’Or

Fils d’Alfred Chenot et de Marie Emilie Monnot, négociants en étoffes à Echenon, Robert Chenot travailla avec ses parents jusqu’à sa mobilisation d’août 1939 à juillet 1940. Il se retira ensuite à Chaussin (Jura) où il fut embauché comme mécanicien. Après la fin de la guerre, il vint travailler à Dijon dans une entreprise métallurgique. Engagé à la CGT, il était membre du bureau du syndicat des métaux de Dijon en 1952. Robert Chenot fut élu membre de la commission administrative de l’Union Départementale CGT de Côte-d’Or du 34e congrès d’octobre 1953 au 37e congrès d’octobre 1957. Il fut candidat aux élections d’administrateurs de la Caisse d’allocations familiales (CAF) de Côte-d’Or en novembre 1955 sur une liste présentée par l’UD CGT. Il tint en gérance un commerce avant de prendre sa retraite professionnelle en 1977.

Robert Chenot se maria le 23 novembre 1946 à Saint-Jean-de-Losne (Côte-d’Or) avec Marie Marguerite Carteaux avec laquelle il eut trois enfants. Il était domicilié au 25 rue de Verdun à Brazey-en-Plaine (Côte-d’Or) lors de son décès.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article232999, notice CHENOT Robert par Jean Belin, version mise en ligne le 16 octobre 2020, dernière modification le 16 octobre 2020.

Par Jean Belin

SOURCES : Arch. Dép. Côte-d’Or, Arch. IHS CGT 21, fonds de l’UD. — Une semaine en Côte-d’Or, édition du 23 octobre 1955. — Arch. Dép. Côte-d’Or, état civil, recensement de la population, fiche de recrutement militaire. — Mairie de Dijon et d’Echenon, état civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément