DELORD André, Henri

Né le 28 février 1926 à Paris (XIIIe arr.), mort le 18 janvier 2013 à Paris (XIXe arr.), maquettiste, directeur des imprimeries de l’Humanité ; militant communiste.

Fils d’un chauffeur, membre du PCF, André Delord était lithographe. Sur les conseil de Dorval, ami de la famille, il avait été orienté vers les industries graphiques. Il a suivi une année de formation à l’école de la rue Madame Paris, puis a intégré l’école Estienne en 1939. Il choisit l’atelier d’écriture lithographe. A sa sortie, en 1943, il suit une année de formation dans une école privée, son objectif étant de travailler dans la publicité.

Pour vivre, il peignait des abat-jour pour un artisan. Il fut ponctuellement sollicité par la résistance communiste pour fabriquer de faux papiers.

Il était membre du PCF et se syndiqua à la CGT à la libération

Comme beaucoup d’anciens élèves lithographes d’Estienne, il devint maquettiste après la guerre (pour Heures Claires, Femmes françaises). En 1946 et 1947, il effectua son service militaire en Allemagne pour le Service géographique de l’armée. En 1950, Dorval lui demanda de s’occuper du bureau de presse du PCF. De 1951 à 1956, il dirigea des imprimeries et à partir de 1956 jusqu’en 1990 il fut directeur technique du groupe l’Humanité.

Il fut un des fondateurs de l’Institut CGT d’Histoire sociale du Livre parisien.

André Delord s’était marié le 29 mars 1952 à Paris (XIe arr.) avec Jeannine Marie Vernillet.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article233092, notice DELORD André, Henri, version mise en ligne le 1er novembre 2020, dernière modification le 7 juin 2021.

ŒUVRE : avec Roger Dédame, Mémoire des métiers du livre : à l’usage de la publication assistée par ordinateur. Troisième tome, Histoire, notions élémentaires de technologie et avenir de la mise en page. Paris, Éd. Cercle d’art ; La Plaine-Saint-Denis : Association pour la formation permanente des personnels d’imprimerie, 2001, 237 p.

SOURCES : Arch. Paris registre des élèves de l’école Estienne. — « André Delord : l’Humanité perd l’un des siens », L’Humanité, 22 Janvier 2013. — État civil (extrait d’acte de naiss.). - A la Santé des confrères : chronique dénuée de neutralité d’un demi-siècle de syndicalisme dans la Presse. Paris : A compte d’auteur, 1992

ICONOGRAPHIE : Portrait de André Delord , dans les locaux du journal l’Humanité (?). S.l. [Paris (75)], s.d. (97FI/772184 A), Mémoires d’Humanité / Arch. dép. de la Seine-Saint-Denis.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément