LE PAUTREMAT Raymond, Jean François, Marie

Par Michel Thébault

Né le 21 janvier 1923 à Questembert (Morbihan), massacré le 20 août 1944 à Manthelan (Indre-et-Loire) ; ouvrier agricole ; victime civile.

Raymond Le Pautremat était le fils de François Marie Le Pautremat, journalier et de Marie Madeleine Morice journalière. En 1944, célibataire, il était ouvrier agricole chez Émile Guidoux, fermier exploitant de Kerleroulx, un lieu-dit de la commune de Manthelan (Indre-et-Loire). Sa classe d’âge permet d’émettre l’hypothèse qu’il était là caché pour échapper au STO.

Le 16 août 1944, la ville de Loches (Indre-et-Loire) connut une première libération par l’action conjointe de plusieurs maquis locaux. Mais quatre jours plus tard, le 20 août, les troupes allemandes reprirent la ville, point stratégique sur leurs axes de retraite au sud de la Loire. De violents combats opposèrent alors les groupes de maquisards aux troupes allemandes à Loches et dans plusieurs communes voisines. Attaquant sur plusieurs itinéraires à la fois, les unités allemandes parvinrent à Manthelan, une commune située à quelques kilomètres à l’ouest de Loches. En arrivant à l’aube, vers 5 heures du matin, à la ferme de Kerleroulx, ils ouvrirent le feu sur les bâtiments arrêtant les trois hommes présents, Émile Guidoux et ses deux ouvriers agricoles Fernand Lusseault et Raymond Le Pautremat, accusés d’avoir tirés sur les soldats allemands. Conduits devant le château de Kerleroulx, à une quarantaine de mètres de la ferme, ils furent regroupés avec le garde forestier du lieu Prosper Douard. Des soldats les firent alors marcher devant eux, dans une allée à la lisière du bois. Après une soixantaine de mètres, ils ouvrirent le feu pour les abattre. Émile Guidoux touché de plusieurs balles, blessé, parvint cependant à s’enfuir et put ensuite grâce à l’aide de cultivateurs voisins échapper aux recherches allemandes.

Il obtint la mention mort pour la France le 3 octobre 1948. Le nom de Raymond Le Pautremat est inscrit sur le monument aux morts de Manthelan et sur un monument commémoratif dressé sur la RD760 entre Loches et Manthelan. Une cérémonie commémorative a lieu chaque année, le troisième dimanche du mois d’août.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article233266, notice LE PAUTREMAT Raymond, Jean François, Marie par Michel Thébault, version mise en ligne le 23 octobre 2020, dernière modification le 23 octobre 2020.

Par Michel Thébault

SOURCES : Arch. Dép. Indre-et-Loire (état civil) — site de la 1843ème Section des Médaillés Militaires, Loches - Nouâtre — Mémorial genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément