ARTEL Marie, Ernestine, veuve Ledu

Par Rolf Dupuy

Née le 14 juin 1851 à Angers (Maine-et-Loire), morte le 14 février 1896 à l’hôpital d’Angers. Journalière.

Mariée en octobre 1872 au forgeron Mathurin Ledu et et mère de deux enfants, Marie Artel, après la mort de son mari en 1889, était devenue la compagne de Nicolas Chevry.

Elle avait déjà été l’objet d’une condamnation en février 1892 à 30 francs d’amende pour « abus de confiance », et fut arrêtée le 22 décembre 1893 avec son compagnon, avant d’être remise en liberté provisoire. La note policière affirme qu’elle a « une conduite et une moralité détestable » et qu’elle est « très dévouée à Chevry ».

Lors de la disparition de Chevry d’Angers en avril 1894, elle demeurait 53 rue de la Madeleine ; elle fut interrogée et avait déclaré que Chevry ne lui avait pas dit où il voulait se rendre et que quand il aurait trouvé du travail il lui écrirait pour qu’elle puisse le rejoindre si elle le voulait. Peu après Chevry fut arrêté, condamné fin mai 1894 à 5 ans de travaux forcés et envoyé au bagne de Guyane où il mourut en juin 1898.

Marie Artel était classée sur la liste des nouveaux anarchistes de 1896.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article233310, notice ARTEL Marie, Ernestine, veuve Ledu par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 25 octobre 2020, dernière modification le 25 octobre 2020.

Par Rolf Dupuy

SOURCES : Arch. Nat. BB 186450 — AD Maine et Loire 4M6/16 — Mouvement révolutionnaire angevinArchives anarchistes

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément