PABIOT Alfred, Marius

Par Jean Battut, Jacques Girault

Né le 15 juin 1908 à Pontaumur (Puy-de-Dôme),mort le 21 janvier 2005 à Beaumont (Puy-de-Dôme) ; instituteur dans le Puy-de-Dôme ; militant socialiste ; résistant ; adjoint au maire de Messeix puis de Beaumont (Puy-de-Dôme).

Originaire de la région de La Bourboule, Alfred Pabiot, instituteur, épousa une institutrice, fille d’un mineur de Messeix, institutrice à Messeix depuis 1926. Il fut nommé instituteur à Messeix en 1930 au cours complémentaire qu’il dirigea de 1939 à 1950. Son épouse dirigeait l’école primaire de filles à partir de 1931. Membre du Syndicat national des instituteurs, il militait aussi dans le Parti socialiste SFIO.

Pendant la guerre, Alfred Pabiot, capitaine de réserve, engagé dans l’Armée secrète, devint le chef militaire de la zone 3, le 7 juillet ou le 12 août 1944. Sous le pseudonyme « Martial », il joua un rôle dirigeant lors de l’embuscade du pont de Fraisse qui se poursuivit dans les gorges du Chavanon (17 août 1944) contre un convoi de ravitaillement allemand. Cette action retarda les interventions contre la Résistance en Corrèze.

Après la guerre, Alfred Pabiot, socialiste SFIO, fut désigné comme adjoint au maire de Messeix en 1947. Il prit sa retraite en 1957 et se retira à Beaumont (Puy-de-Dôme) avec son épouse. Il fut élu comme conseiller municipal socialiste en 1959.
Par la suite son nom fut donné à une artère de la commune.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article233316, notice PABIOT Alfred, Marius par Jean Battut, Jacques Girault, version mise en ligne le 25 octobre 2020, dernière modification le 14 avril 2021.

Par Jean Battut, Jacques Girault

SOURCES : Mairie de Messeix. — Presse locale. — Sources orales.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément