COULOUBRIER Sauveur [Dictionnaire des anarchistes]

Par Rolf Dupuy, Marianne Enckell

Né le 2 octobre 1850 à Marseille (Bouches-du-Rhône), mort le 9 avril 1922 à Marseille. Serrurier, anarchiste.

Fils d’un boulanger et d’une tailleuse. Membre du syndicat des serruriers, Sauveur Couloubrier faisait partie en 1880 de la commission exécutive de la Fédération des chambres syndicales. En novembre il favorisait avec Joseph Torrens la constitution d’un groupe anarchiste italien à Marseille. En mai 1881 il était membre avec Alexandre Tressaud de la commission d’organisation d’un meeting en faveur de Jessa Helfmann, révolutionnaire russe condamnée pour sa participation à l’attentat contre le tsar, et on le retrouve en juin 1882 et en mai 1883 aux manifestations organisées en hommage à Garibaldi. Il y prononça même un discours dans lequel il fit l’éloge d’Esquiros et critiqua « les députés de tous poils ».

En 1884 il demeurait 3 rue de Lodi et était porté sur une liste de correspondants de journaux anarchistes. Il n’apparaît plus par la suite dans les réunions et on le retrouve seulement en avril 1891 lors des discussions sur la participation des anarchistes aux manifestations du 1er mai : il s’opposait alors à Sébastien Faure qui engageait les travailleurs à ne pas manifester.

Dans un article du journal Radical (19 novembre 1893) sur les anarchistes à Marseille, M. Rieubon le mentionnait comme « ancien militant anarchiste, serrurier, devenu patron ».

Il s’était marié en 1875 avec Fanny Jourdan, tailleuse ; ils eurent un fils en 1883, prénommé Eugène Humanité, qui ne vécut que quelques mois.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article233352, notice COULOUBRIER Sauveur [Dictionnaire des anarchistes] par Rolf Dupuy, Marianne Enckell, version mise en ligne le 26 octobre 2020, dernière modification le 4 octobre 2021.

Par Rolf Dupuy, Marianne Enckell

SOURCES : AD Marseille M6/3344, 3405, 3407, 3408.— Arch Ppo BA.73 – Encyclopédie socialisteLe Radical, 19 novembre 1893 — R. Bianco, Le mouvement anarchiste à Marseille…, op. cit. — Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément