VANHOVE Michel

Par Michel Gorand

Né le 20 février 1953 à Montauban (Tarn-et-Garonne) ; agent de conduite SNCF ; membre du bureau du syndicat des cheminots CFDT de Toulouse (1978-1982) ; membre du bureau de l’UPR-CFDT de Toulouse (1983-1993) ; élu au CER de Toulouse (1985-1992) ; élu au CCE-SNCF (1989-1992) ; membre du bureau du CRTE de Midi-Pyrénées (1986-1996) ; secrétaire général de l’UPR de Toulouse (1987-1993) ; membre du secrétariat de la FGTE-CFDT (1993-1996) ; membre du bureau national des cheminots CFDT (1996-2000).

Fils de Marcel, artisan coiffeur et de Rose Bousquet, contrôleur des Finances, militante CFTC puis CFDT, * Michel Vanhove obtint, en 1971, un CAP de serrurier et un BEP en ouvrages métalliques ce qui lui permit trouver un premier emploi, comme monteur en charpentes métalliques dans une entreprise de Caussade (Tarn-et-Garonne).

Il entra à la SNCF le 20 mai 1974 comme attaché groupe VII à la conduite au
dépôt de Toulouse. Il adhéra à la CGT en 1974 puis à la CFDT en 1977. Il fut nommé élève-conducteur en août 1976. Dès 1978, il devint localement responsable des agents de conduite CFDT et siégea au bureau du syndicat des cheminots CFDT de Toulouse jusqu’à 1982. Il représentait le syndicat de Toulouse au congrès de la Fédération générale des Transports et de l’Équipement (FGTE-CFDT) de 1980 à Loctudy (Finistère).

Il fut élu au comité mixte d’établissement du dépôt de Toulouse lors des élections professionnelles de février 1978 puis réélu lors de celles de mars 1981. Cette même année, il fut aussi élu délégué du personnel (DP) des agents de conduite du dépôt de Toulouse et il fut réélu en décembre 1983.

_Toujours en 1983, il devint membre du bureau de l’Union professionnelle régionale (UPR-CFDT) de Toulouse, responsable du secteur Formation. De 1983 à 1986, il était aussi membre du groupe technique national (GTN) des agents de conduite.

Lors des élections professionnelles d’octobre 1985 Michel Vanhove fut élu au comité d’établissement régional (CER) de Toulouse, puis réélu en octobre 1987 et en octobre 1989, année où il fut élu au Comité Central d’entreprise (CCE) de la SNCF.

De 1986 à 1996, il était membre du bureau du Comité régional des transports et de l’équipement (CRTE-CFDT) de Midi-Pyrénées où il était en charge de la formation. Il siégeait également au conseil de l’Union régionale interprofessionnelle (URI) de Midi-Pyrénées de 1986 à 1995 et il participait aux rencontres avec les syndicats espagnols sur les problèmes économiques notamment d’emploi et de défense du trafic par lignes ferroviaires.

En 1987, Michel Vanhove fut élu secrétaire général de l’UPR de Toulouse et le demeura jusqu’en 1993. Lors du 6ème congrès de la Fédération générale des Transports et de l’Équipement (FGTE) de la CFDT à Cauterets (Hautes-Pyrénées) en mai 1993, il fut élu au secrétariat national au titre de la région Midi-Pyrénées, Michel Pernet étant le secrétaire général. Michel Vanhove était membre du secteur fédéral international et participait aux négociations concernant les remontées mécaniques. Lors de l’assemblée générale de novembre 1996 à Chambéry, il fut élu au bureau national des cheminots CFDT, Bruno Dalberto étant le secrétaire général. Michel Vanhove était alors responsable du groupe technique national (GTN) des agents de conduite.

A partir de l’année 2000, il reprit du service à la gare de Toulouse Matabiau où il dépendait directement du chef d’Etablissement en étant chargé du suivi des entreprises prestataires de services (nettoyage, bagagistes, commerces, restauration, etc. voire travaux en gare). Il était aussi chargé de l’évènementiel et des relations avec les associations de handicapés.

Michel Vanhove partit à la retraite en février 2003 avec le grade de conducteur de route principal. A la retraite, il assura, jusqu’en 2015, des fonctions saisonnières de directeur de centre de vacances sociales. Depuis 1989, il milite chez les écologistes.

Marié en 1975 avec Nicole ; ils eurent deux enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article233419, notice VANHOVE Michel par Michel Gorand, version mise en ligne le 28 octobre 2020, dernière modification le 17 novembre 2021.

Par Michel Gorand

SOURCES : Arch. CFDT. — Correspondance avec l’intéressé en 2020 — Michel Gorand in L’histoire de la Fédération des cheminots CFTC puis CFDT depuis 1918, Créteil, 2016.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément