AUDÉOUD Robert, Paul

Par Jean-Luc Marquer

Né le 5 juin 1920 à La-Tronche (Isère), sommairement exécuté le 13 juillet 1944 à Grenoble (Isère) ; inspecteur de police ; résistant homologué Forces françaises combattantes, chargé de mission de 3ème classe, réseau NAP, Forces françaises de l’Intérieur et interné résistant (D.I.R.)

Robert, Paul Audéoud était le fils de Georges, Marius, gardien de la paix, et d’Antonia Buisson. son épouse, qui habitaient 4 rue Servan à Grenoble (Isère).
Célibataire, il suivit les pas de son père et entra dans la police. Gardien de la paix à Grenoble, il entra dans la Résistance à partir d’avril 1943, faisant partie du groupe "Police Tenue" rattaché au mouvement "Combat".
Devenu inspecteur de police et envoyé à Voiron (Isère), il y poursuivit son action clandestine.
Le 3 juillet 1944, il fut arrêté dans cette ville par des miliciens qui le remirent à la Gestapo.
Emprisonné et interrogé, il ne donna aucune information et les membres de son réseau ne furent pas inquiétés.
Robert Audéoud fut sommairement exécuté le 13 juillet 1944 au Polygone d’artillerie de Grenoble en même temps que 22 autres personnes.
Son corps enfoui dans un cratère de bombe fut découvert le 28 août 1944, chemin des Buttes, à proximité du Polygone et placé dans le cercueil n°20 B.
Robert Audéoud fut formellement identifié le 2 septembre 1944 par sa sœur Andrée.
Il obtint la mention "Mort pour la France" et fut homologué résistant, membre des Forces françaises combattantes, chargé de mission de 3ème classe, assimilé au grade de sous-lieutenant, membre des Forces françaises de l’Intérieur et interné résistant (D.I.R).
Il fut décoré de la médaille de la Résistance à titre posthume.
Il est désormais enterré à Grenoble, cimetière Saint-Roch, carré 20, rang 14, emplacement 01307.
Son nom figure sur le monument aux morts 1939-1945 de Voiron, sur le monument commémoratif de la Police Nationale au nouveau cimetière de Loyasse à Lyon, Vème Arr. (Métropole de Lyon) et sur la plaque commémorative aux fonctionnaires de la Sureté Nationale morts pour la France exposée au Mémorial citoyen à Mâcon (Saône-et-Loire).


Voir : Grenoble, charniers du Polygone


Notice provisoire

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article233585, notice AUDÉOUD Robert, Paul par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 19 novembre 2020, dernière modification le 13 novembre 2020.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : Arch. Dép. Rhône et Métropole, Mémorial de l’oppression, 3808 W 406 et 541 — SHD Vincennes, GR 16 P 21838 — AVCC Caen, AC 21 P 699900 (à consulter) — Mémoire des hommes — Mémorial GenWeb — https://www.gescimenet.com —État civil

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément