JOULIE Georges

Par Dominique Tantin

Né le 31 juillet 1926 à Neuilly-sur-Seine (Seine, Hauts-de-Seine), massacré le 16 mai 1944 à Montauban (Tarn-et-Garonne) ; victime civile.

Georges Joulie, originaire de la banlieue parisienne, avait trouvé refuge dans le Lot. Il fut arrêté à Figeac le 12 mai 1944 au cours d’une opération de ratissage dans le département du Lot par un détachement de Waffen-SS de la 2e Panzerdivision Das Reich.
Avec d’autres otages, il fut conduit à Montauban, à la caserne Doumerc. Georges Joulie y fut exécuté le 16 mai avec Henri Fontanges*, Robert Belaubre* et Paul Benne*. Les quatre corps furent découverts, à la fin du mois de juillet 1944, dans la commune voisine de Montbeton.
Georges Joulie a son nom inscrit sur une plaque commémorative apposée à la caserne Doumerc, sur une stèle à Montbeton, et sur le monument aux Morts de sa commune natale. Nous n’avons pas retrouvé son nom sur le monument aux Morts de sa commune natale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article233663, notice JOULIE Georges par Dominique Tantin , version mise en ligne le 2 novembre 2020, dernière modification le 2 novembre 2020.

Par Dominique Tantin

SOURCES : Guy Penaud, La « Das Reich » 2e SS Panzer Division, préface d’Yves Guéna, introduction de Roger Ranoux, Périgueux, La Lauze, 2e édition, 2005, 558 p. [pp. 83, 89, 507.]. — MémorialGenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément