ISELIN Henri, Jean

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 11 avril 1913 à Sochaux (Doubs), mort en prison le 16 novembre 1944 à Montbéliard (Doubs) contrôleur d’usine ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Henri Iselin était le fils de Paul Henri et de Julie Faivre. Il était célibataire et domicilié à Étupes (Doubs). Il exerçait le métier de contrôleur à l’usine de Sochaux. Il fut arrêté à la frontière franco-suisse le 9 octobre 1944 et retrouvé mort à la prison des môles, à Montbéliard. Il fut transporté à l’hôpital 34 avenue Foch où son décès fut constaté le 17 novembre.
Il obtint la mention « Mort pour la France » (ordre du Secrétaire général aux Anciens combattants) le 17 octobre 1945 et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI) et "Déporté et interné résistant" (DIR), dossiers GR 16 P 302091 et AC 21 P 574752 (non consultés).
Il reçut la Médaille de la Résistance à titre posthume par décret du 28 juillet 1955 et publication au JO du 05 août 1955.
Son nom figure sur le monument de la Libération, à Besançon et sur le monument aux morts, à Étupes (Doubs).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article233769, notice ISELIN Henri, Jean par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 4 novembre 2020, dernière modification le 14 novembre 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Musée de la résistance 1940-1945 en ligne Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance dans le Doubs (2008).— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément