BRUNSWICK Jean

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 5 mai 1915 à Mâcon (Saône-et-Loire), mort au cours d’une mission le 6 novembre 1944 à Avoudrey (Doubs) ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Jean Brunswick était le fils de David Édouard, âgé de 44 ans, artiste dessinateur et de Mathilde Carradoz, âgée de 25 ans, couturière, domiciliés 51 rue Boussingault, à Paris (XIIIe arr.) entra dans la Résistance au régiment de Cluny qui devint le commando de Cluny le commando de Cluny le 4 septembre 1944. Le 20 septembre 1944, le commando de Cluny rejoignit l’armée française du général de Lattre à laquelle il fut incorporé. L’effectif était alors de 650 hommes. Il monta aussitôt au front dans le Doubs et la Saône.
C’est au retour s>d’une mission que Jean Brunswick trouva la mort le 6 novembre 1944 à Avoudrey (Doubs).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dossiers SHD GR 16 P 95513 et AC 21 P 35324 (non consultés).
Son nom figure sur a stèle du commando de Cluny, à Bergesserin, sur le monument aux morts et la plaque commémorative dans le cimetière communal, à Charnay-lès-Mâcon (Saône-et-Loire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article233948, notice BRUNSWICK Jean par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 9 novembre 2020, dernière modification le 9 février 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Wikipédia, Commando de Cluny.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de naissance).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément