CLAUDE Jules

Par Louis Botella

Né vers 1895 ; cheminot (ouvrier, puis contremaître) ; membre du conseil fédéral de la Fédération CGT des Cheminots, secrétaire général de l’Union Est de la Fédération FO des Cheminots (1948-1950) ; syndicaliste CGT des Ardennes ; secrétaire général adjoint de l’Union départementale FO de la Marne.

Aide-ajusteur au dépôt de Mohon (Ardennes), Jules Claude fut élu, en janvier 1928, au Conbseil supérieur des chemins de fer, au titre de la CGT. Il en fut de même en novembre 1930 et février 1934.

Au cours de la période allant de 1928 à 1939, il exerça de nombreuses fonctions syndicales : délégué du personnel auprès du chef du service du Matériel et du directeur du réseau des chemins de fer de l’Est, membre du conseil de la Fédération CGT des cheminots, secrétaire de la section technique des ouvriers des dépôts au sein de l’Union Est, membre du conseil d’administration de l’Union Est...

Jules Claude participa aux congrès confédéraux de la CGT en 1931 et en 1938.

Après la Libération, contremaître de 2e classe à Reims, il milita au sein des Amis de Force ouvrière de la Marne. Il prit une part active à la création de FO dans la région. Lors du congrès constitutif, en mars 1948, de la Fédération FO des cheminots, il fut élu secrétaire général de l’Union Est de cette organisation. Son mandat fut de courte durée car il partit en retraite en mars 1950. Quelques années plus tard, il fut signalé comme étant un des responsables de la Fédération générale des retraités (FGR).

Au plan interprofessionnel, il figura parmi les fondateurs de Force ouvrière dans la Marne et il était secrétaire général adjoint de l’Union départementale FO de la Marne en février 1948. Il fut réélu lors du congrès constitutif de mars 1948 et l’année suivante, en mai 1949.

En novembre 1950, il assuma encore cette fonction.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article2340, notice CLAUDE Jules par Louis Botella, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 17 mars 2019.

Par Louis Botella

SOURCES : La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGT] des travailleurs des chemins de fer,1er janvier 1928-1er février 1934. — Le Cheminot de l’Est, organe de l’Union des syndicats confédérés [CGT] puis des syndicats CGT de l’Est, octobre-novembre 1929-juillet 1938 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots). — Arch. Fédération FO des Cheminots. — Comptes rendus des congrès confédéraux de la CGT de 1931 et de 1938. — Compte rendu du congrès de 1938 de la Fédération CGT des Cheminots. — Force Ouvrière, hebdomadaire de la tendance éponyme puis de la CGT-FO, juin 1947, 8 avril 1948. — Le Syndicaliste du Nord-est, organe mensuel des UD FO Aisne, Ardennes, Marne, Haute-Marne, novembre 1950 (BNF, FOL-JO-6561). — Le Rail syndicaliste, 1948-1950. — Force Ouvrière Marnaise, mensuel de l’UD FO de la Marne, mars 1948, mai 1949 (BNF GR FOL JO 525). — Louis Botella, FO chez les cheminots..., op. cit. — Notes de Marie-Louise Goergen, de Noël Mazet et de Georges Ribeill.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément