RENAUT Michel, André

Par Daniel Heudré

Né le 28 novembre 1926 à Dinard (Ille-et-Vilaine), exécuté le 7 juillet 1944 à Saint-Rémy-du-Plain (Ille-et-Vilaine) ; résistant FFI.

Michel Renaut entra dans le groupe de Résistance de Dinard. Le maquis de Broualan, près de Pleine-Fougères (Ille-et-Vilaine), était devenu le plus important maquis du département. Bien structuré et plaque tournante vers la Mayenne, il assurait un entraînement militaire quotidien. Michel Renaut, alors âgé de 17 ans, rejoignit le maquis avec l’enthousiasme de la jeunesse. Il se trouvait dans le bois de Landal, en Broualan, avec ses camarades, lorsqu’ils furent arrêtés par une troupe composée d’Allemands et de miliciens du Bezen Perrot. Ils furent emmenés comme prisonniers, le 7 juillet 1944, à Saint-Rémy-du-Plain, torturés et fusillés au lieu-dit la Bittonerie. Les corps furent précipités dans les carrières de Touchasse. Des habitants de la commune, informés du carnage, découvrirent le charnier. Les cadavres furent alors conduits à l’école des filles de Saint-Rémy-du-Plain avant d’être inhumés.
Ses camarades avaient pour noms René Hucet, Armand Pasquet, Jean Lambert, Joseph Lemonnier, Maurice Couriol, George Hendrickson.
Michel Renaut était le plus jeune.
Reconnu Mort pour la France, statut militaire, il a été homologué interné résistant et FFI.
Un passage à Dinard porte son nom.


Broualan, Saint-Rémy-du-Plain (Ille-et-Vilaine) 7 juillet 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article234033, notice RENAUT Michel, André par Daniel Heudré, version mise en ligne le 11 novembre 2020, dernière modification le 11 février 2022.

Par Daniel Heudré

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 143247 et 21P 647367. — SHD, Vincennes, GR 16P 505802 (nc). — Site internet, Mémoire de guerre, Michel Renaut, René Brune, Broualan Dans l’Ille-et-Vilaine en résistance, éditions Danclau, 1995.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément