VALET Joseph

Par Jean-Noël Dutheil

Né le 7 septembre 1868 à Moulins (Allier) ; tailleur d’habits ; secrétaire de l’Union Fédérative des Syndicats Ouvriers de Moulins, novembre 1920-novembre 1922, secrétaire général de l’UD CGT Unitaire, 29 janvier 1922-5 août 1923.

[n°133454 et 133538]

Fils d’un tailleur d’habits et d’une couturière. Joseph Valet fut incorporé dans le 2e Régiment de Zouaves et envoyé en Afrique du 12 novembre 1889 au 28 octobre 1892. À son retour, il habita Paris où il se maria avec Marie Thenance dont il eut cinq enfants.
Il revint à Moulins en 1902 et travailla chez Pillaudin. Il appartint à la tendance anarcho-syndicaliste de la CGT et participa à la reconstitution du syndicat l’Habillement (10 adhérents) le 19 juillet 1910 dont il fut trésorier. De novembre 1920 à novembre 1922, il fut secrétaire de l’Union Fédérative des Syndicats Ouvriers de Moulins, c’est à cette époque que la création d’une Bourse de travail, longtemps réclamée par les syndicats moulinois, fut enfin actée. Mais la grève des cheminots de 1920, particulièrement puissante, eut pour conséquence sa fermeture immédiate. Le siège de l’Union départementale CGT ayant été transféré à Moulins avec Aimé Rey à sa tête, Joseph Valet en tant que secrétaire du syndicat intégra la commission administrative de l’Union départementale. Il fut pris la décision, pour répondre à cette fermeture, de lancer un emprunt pour acheter un terrain et construire une Maison du Peuple. L’échec de la grève des cheminots, le reflux du nombre d’adhérents, la gestion d’Aimé Rey furent à l’origine de graves incidents. Le 6 mai 1921, ne pouvant faire face aux dettes, Joseph Valet, secrétaire de la Bourse du Travail proposa de dissoudre l’organisation. La dissolution fut actée le 7 octobre 1921.
La situation se complique au moment de la scission, les confédérés qui avaient récupéré les archives, reconstituèrent l’Union locale CGT le 5 novembre 1922.
Les unitaires de Moulins firent de même le 28 mai 1923.
Suite au congrès des unitaires (Moulins, 29 janvier 1922), le nouveau secrétaire général de l’Union départementale unitaire (UDU) fut désigné en la personne de Joseph Valet, en mars, il cumula deux responsabilités ; secrétaire et trésorier.
Le 1er janvier 1923, l’UDU poursuivit l’idée de la sortie d’un journal syndical interdépartemental (Cher, Nièvre, Creuse), Le Travail (à ne pas confondre avec Le Travail hebdomadaire de la SFIC-Allier dirigé par Ernest Montusès). À notre connaissance, il ne fut pas diffusé dans le département sans doute à cause des difficultés financières actée par l’UDU à la réunion de sa commission administrative (14 janvier 1923) : Joseph Valet avait reconnu qu’il ne restait que 900F en caisse et signala quelques syndicats qui devaient entre 15 et 250F chacun, ce rapport fut approuvé.
À cette même réunion, il rendit compte de son mandat au comité national confédéral où il se prononça « pour la mise en exécution de l’action menée pour la grève générale par la CGTU et contre la prise en considération de l’affaire Chapiro, anarchiste expulsé de Russie. »
À la commission administrative du 5 août 1923, il indiqua qu’il avait voté « contre les communistes et Monmousseau qui veulent asservir les organisations au parti politique » (Congrès de Paris), de plus sa gestion fut mise en cause, mis en minorité, il démissionna l’après-midi, le secrétaire adjoint, le cheminot Michel Villeraud assura l’intérim jusqu’au congrès de Saint-Hilaire.
Joseph Valet y fut à nouveau battu (congrès de Saint-Hilaire, octobre 1923), les anarchistes laissèrent la direction de l’Union à la tendance communiste, originaire de Montluçon, le siège fut à retransféré dans cette ville.
Joseph Valet continua à militer et fut le promoteur du syndicat des ouvriers en fourrure de Moulins qui adhéra à la CGTU (5 juin 1924).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article234123, notice VALET Joseph par Jean-Noël Dutheil, version mise en ligne le 13 novembre 2020, dernière modification le 13 novembre 2020.

Par Jean-Noël Dutheil

SOURCES : Arch. Dép. Allier : recensement de population 1906 1M267 10M270 10M264 1R677. — Arch. Mun. Moulins 6F9. — Presse Cocorico, 14-10-1923.— Georges Rougeron, Le département de l’Allier sous la 3ème République, op. cit..

Version imprimable Signaler un complément