DEVEVEY Jean, Albert

Par Marie-Cécile Bouju

Né le 22 octobre 1914 à Beaune (Côte d’or), mort le 23 février 2003 à Antibes, imprimeur puis maître imprimeur, socialiste, résistant.

Dans les années 1930, Jean Devevey, imprimeur à Beaune, était socialiste. En 1935 il était membre des Jeunesses socialistes.
En 1937, il se mit à son compte (16 rue du Faubourg-Madeleine, à Beaune).
En1940, il fut mobilisé.
Sous l’occupation, avec Jean Bouhey et Eugène Marlot, il constitua un groupe de résistance et participa à l’impression du journal clandestin l’Espoir ainsi qu’à la fabrication de faux papiers.
Le 13 juillet 1943, Devevey fut arrêté. Après avoir été détenu à Dijon, à Autun puis au Cherche-Midi à Paris, il fut déporté (classé « NN ») le 11 novembre 1943 depuis Paris au Struthof puis le 4 septembre 1944 à Dachau. Il a été libéré le 29 avril 1945.
Après sa libération, il reprit sa vie professionnelle et militante. Il fut conseiller municipal (liste d’Union républicaine et socialiste) de 1947 jusqu’à sa démission en 1952. En 1953, il était conseiller municipal de Bligny-les-Beaune.
Il s’engagea dans l’Association des déportés politiques.
Marié à Suzanne Petitjean, employée de bureau, en 1946, il eut au moins deux enfants, Michel et Marc.
Marc Devevey lui succéda à la tête de l’imprimerie, qui fut vendu en 2008 à Fabien et Christelle Caillot. L’imprimerie Devevey était toujours en activité en 2014.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article234157, notice DEVEVEY Jean, Albert par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 14 novembre 2020, dernière modification le 14 novembre 2020.

Par Marie-Cécile Bouju

SOURCES : Paul Chauvet. La Résistance chez les fils de Gutenberg dans la Deuxième Guerre mondiale, Paris : à compte d’auteur, 1979 p. 220-222. – « Élus beaunois », Arch. Mun. Beaune [en ligne].

Version imprimable Signaler un complément