JOUANNET Henri

Par Jean Belin

Né le 17 juin 1880 à Saint-Florent-sur-Cher (Cher), mort le 30 avril 1951 à Dijon (Côte-d’Or) ; employé du chemin de fer départemental puis des Hospices civils de Dijon, syndicaliste CGT de la santé de Côte-d’Or

Fils de Henri Jouannet, journalier, et Anne Demay, Henri Jouannet vint s’installer chez un oncle à Messigny (Côte-d’Or) après son incorporation de 1900 à 1902. Après un emploi de décolleteur sur métaux, il fut embauché en 1908 comme poseur à la Cie de chemin de fer sud France qui deviendra en 1910 la régie des Tramways de la Côte-d’Or (TDCO) gérée par le département. Il s’engagea à la CGT dans cette société. Retraité en 1936, il reprit un emploi aux Hospices de Dijon. Il fut secrétaire général du syndicat CGT du personnel des Hospices civils de Dijon en septembre 1939, succédant à Maurice Plard, devenu trésorier. La direction du syndicat fut reconstituée à la suite de la mobilisation de la plupart de ses membres. Il se maria en 1904 à Messigny avec Julie Bâtisse, veuf, il se remaria le 5 décembre 1908 à Messigny avec la sœur de sa première épouse, Marie Gabrielle Julie Bâtisse avec laquelle il eut une fille, Suzanne née en 1910. Il était domicilié au 17 rue du Mont-des-Vignes à Dijon lors de son décès.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article234253, notice JOUANNET Henri par Jean Belin, version mise en ligne le 16 novembre 2020, dernière modification le 16 novembre 2020.

Par Jean Belin

SOURCES : Arch. Dép. de Côte-d’Or, série 10 M 101. — Arch. Dép. de Cöte-d’Or, état civil, recensement de la population.

Version imprimable Signaler un complément