DIDIER Gustave, Georges

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 30 décembre 1887 à Étueffont-Haut (Territoire-de-Belfort), victime civile des combats de la Libération morte le 24 novembre 1944 à Étueffont ; chauffeur ; victime civile.

Gustave Didier était le fils de Georges, cultivateur et de Émilie Silber, couturière. Il exerçait le métier de chauffeur. Il était domicilié à Etueffont et marié avec Amélie Reiniche ou Reinicke, sans profession, avec laquelle il avait huit enfants.
Le 20 novembre 1944 la 1re DFL du général Brosset lança son offensive dans la trouée de Belfort. Le 24 novembre le village d’Étueffont-Haut fut libéré après de violents combats. Il y eut plusieurs victimes civiles dont Gustave Didier.
Son nom figure sur le monument de la Libération, à Besançon (Doubs), sur le monument aux morts et la plaque commémorative de la Chapelle du Mont-Bonnet, à Étueffont (Territoire-de-Belfort).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article234268, notice DIDIER Gustave, Georges par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 16 novembre 2020, dernière modification le 16 novembre 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Yves Gras La 1ère D.F.L. Les français libres au combat, Presse de la Cité, Paris, 1983.— Mémorial genweb.— État civil (acte de naissance).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément