COMBE Jeanne, Marie, Léontine épouse DIOT

Par Eric Panthou

Née le 17 février 1912 à Aigueperse (Puy-de-Dôme), décédée le 10 juillet 1992 à Riom (Puy-de-Dôme) ; employée de bureau ; résistante ; militante communiste, membre du Bureau fédéral du PCF du Puy-de-Dôme ; membre de la CGT.

Fille de Pierre, tailleur de pierres, et de Marie, Jeanne, née Guyot, Jeanne Combe fut une militante connue à la CGT mais aussi au PCF dont elle fut membre du Bureau fédéral du Puy-de-Dôme sous le nom de Jeanne Diot dans les années 1950. Elle épousa en septembre 1945 Henri Diot, une des principales figures communistes et cégétiste du Puy-de-Dôme depuis le milieu des années trente puis la résistance.

En 1947, elle est 15éme sur la liste d’Union Républicaine et Résistante et de Défense des intérêts de Clermont-Ferrand, présentée par la PCF. Elle est alors employée de bureau, ex résistante FN FTPF. La liste eut dix élus. Socialistes et communistes eurent chacun dix élus mais suite à des tractations et manœuvres, les communistes n’eurent aucun adjoint tandis que le socialiste Gabriel Montpied devenait maire.

Elle fut élue au bureau de la fédération PCF du Puy-de-Dôme à l’issue de la 5ème conférence, 12 et 13 février 1949, réélue à l’issue de la 6ème conférence, 28 et 29 janvier 1950. Elle est alors employée, a 37 ans, et est membre de la section Pierre Semard du PCF à Clermont-Ferrand. Elle quitte le bureau et le Comité fédéral à l’issue de la 7ème conférence, 2 et 3 février 1952.

Elle est secrétaire du comité départemental de l’amicale Front National FTPF en novembre 1972.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article234308, notice COMBE Jeanne, Marie, Léontine épouse DIOT par Eric Panthou, version mise en ligne le 17 novembre 2020, dernière modification le 18 novembre 2020.

Par Eric Panthou

SOURCES : La Montagne, 24 novembre 1972. — Archives de la fédération PCF du Puy-de-Dôme. — État-civil en ligne.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément