CLAES Albert.

Par Edith Pirson

Genk (pr. Limbourg, arr. Hasselt), 5 janvier 1908 – Genk, 16 août 1986. Dirigeant syndical chrétien de la Fédération belge des ouvriers chrétiens de fabrique et des industries diverses, devenue la Centrale chrétienne des ouvriers de l’industrie chimique et des industries diverses, conseiller communal de Bruxelles (pr. Brabant, arr. Bruxelles ; aujourd’hui Région de Bruxelles-Capitale).

Albert Claes est un des pionniers du mouvement syndical chrétien dans la province de Limbourg. Il entre au service de la Fédération provinciale des syndicats chrétiens de Limbourg en 1929. Il y travaille en collaboration avec August Cool*, futur président de la Confédération des syndicats chrétiens (CSC). Le 1er mai 1934, il devient propagandiste de la Fédération belge des ouvriers chrétiens de fabrique et des industries diverses pour le Limbourg et la Campine.

En 1949, Albert Claes quitte Genk pour la régionale de Gand (Gent, pr. Flandre orientale, arr. Gand), où il exerce les mêmes fonctions passe à Gand. Le 1er janvier 1953, il rejoint la régionale de Bruxelles dont il devient le secrétaire principal en 1958. La même année, il remplace K. Pauwels*, décédé accidentellement en 1958, au bureau national de la Centrale chrétienne des ouvriers de l’industrie chimique et industries diverses.

En 1961, Albert Claes succède à P. Vasintjan*, devenu secrétaire fédéral, comme membre du bureau journalier de la Fédération des syndicats chrétiens de Bruxelles.

Albert Claes est conseiller communal de Bruxelles. De retour à Genk, il s’investit dans des organisations culturelles : le Davidsfonds et la Royale Harmonie. Il est détenteur de plusieurs distinctions officielles et ecclésiastiques

Marié depuis 1933 à Angeline Gilissen (1906-1995) et père de huit enfants, Albert Claes prend sa retraite le 1er janvier 1972.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article234309, notice CLAES Albert. par Edith Pirson, version mise en ligne le 17 novembre 2020, dernière modification le 6 décembre 2020.

Par Edith Pirson

SOURCES : Rapport d’activité de la CSC de Bruxelles, 1967-1972, s.l., s.d. – Info CSC, 19 août 1986, p. 4 – Bulletin des dirigeants de la Centrale chrétienne Énergie, chimie, cuir, septembre-octobre 1986, p. 2.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément