GARDIN Antonio

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 15 février 1926 à Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire), mort en action le 18 novembre 1944 à Chenebier (Haute-Saône) ; résistant du commando FFI de Cluny.

Antonio Gardin entra dans la Résistance au commando de Cluny, créé le 4 septembre 1944 à partir des maquis de Saône-et-Loire et du régiment de Cluny. Le 20 septembre 1944, le commando rejoignit la 1re armée françaises du général de Lattre et monta au front avec elle dans les Vosges. Antonio Gardin fut tué au combat le 18 novembre 1944 à Chenebier (Haute-Saône).
Il est inhumé dans la tombe 975 de la Nécropole nationale, à Rougemont (Doubs).
Il obtint la mention « Mort pour la France », dossier SHD Caen AC 21 P 190938 (nc).
Son nom figure sur la stèle du commando de Cluny, à Bergeressin, sur les monuments aux morts de Montceau-les-Mines et Le Magny, à Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article234334, notice GARDIN Antonio par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 17 novembre 2020, dernière modification le 17 novembre 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément