DUQUESNE René, Raymond

Par Jacques Girault, Julien Veyret

Né le 13 novembre 1907 à Anzin (Nord), mort le 9 octobre 1989 à Rouen (Seine-Maritime) ; professeur technique adjoint ; militant syndicaliste du SNET dans le Nord.

Fils d’un employé, qui devint chef de bureau et d’une repasseuse qui cessa de travailler, René Duquesne, titulaire de brevet d’enseignement industriel, habitant à Condé-sur-Escaut (Nord), travailla comme ouvrier modeleur dans une entreprise d’Anzin de 1924 à 1928. Après le service militaire, il retrouva son emploi de 1929 à 1934. Il entra en 1935 comme ouvrier instructeur (Menuiserie modelage) à l’école pratique municipale de Valenciennes (Nord). Sans doute mobilisé au début de la guerre, il ne revint pas dans le Nord occupé et vécut à Coesmes (Ille-et-Vilaine) où demeuraient ses parents. Intégré provisoirement en février 1941 parmi les moniteurs d’atelier de l’Ecole nationale des Arts-et-Métiers de Paris, trois mois plus tard, affecté à l’école professionnelle Diderot à Paris, à partir d’octobre 1942, il retrouva le poste d’ouvrier instructeur à l’école pratique de Valenciennes. Il devint professeur technique adjoint dans ce collège en 1945, futur lycée technique d’Etat de garçons au début des années 1960.

René Duquesne se maria en septembre 1936 à Anzin avec une institutrice, future directrice d’école. Le couple eut trois enfants.

René Duquesne, militant du Syndicat de l’enseignement technique, fut délégué pour la section B au congrès régional de la 1ère région en 1936. Membre du bureau national du Syndicat national de l’enseignement technique (adhérent CGT) en 1947-1948, chargé des cours professionnels, il démissionna à la fin de 1948 pour raisons personnelles. Signataire de la motion unanime de la commission administrative nationale du SNET pour le maintien de l’unité le 24 décembre 1947, il signa la lettre de la liste "cégétiste" à la suite de la fin des congrès régionaux de 1948, intitulée "Pour l’unité du SNET", mettant en valeur qu’il y a autant de voix pour la CGT que pour l’autonomie.
.
Duquesne fut membre titulaire (1954-1955), suppléant (1955-1956), puis à nouveau titulaire de la CA du SNET de 1957 à 1961 pour les tendances « Unité et Action » puis « Unité pour une action syndicale efficace ». Toujours secrétaire de la section syndicale (S1) de son établissement, il fut candidat à la commission administrative paritaire nationale des PTA pour les écoles nationales professionnelles et les collèges techniques en 1956 et en 1960.

René Duquesne prit sa retraite en juin 1967 et se retira à Criel-sur-mer (Seine-Maritime).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article23435, notice DUQUESNE René, Raymond par Jacques Girault, Julien Veyret, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 16 janvier 2019.

Par Jacques Girault, Julien Veyret

Sources : Arch. Nat., F17/28898. — Arch. IRHSES (Fonds SNET, l’Ecole technique, Le Travailleur de l’enseignement technique).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable