LE NOA Joseph, Marcel, Marie

Par Jean-Jacques Doré

Né le 24 mai 1890 à Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort le 13 mars 1975 à Elbeuf (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; ouvrier cordonnier de Rouen ; syndicaliste CGT.

Fils d’un cordonnier et d’une chaussurière, Joseph Le Noa militait au sein du syndicat CGT des Ouvriers cordonniers de Rouen fondé le 1er juin 1907 par Marcel Noblet et Victor Métayer. Transformé en syndicat de la Chaussures vers 1910, Le Noa intégra le bureau en 1912 comme secrétaire adjoint de Paul Péron. Réélu jusqu’en 1914, il fut délégué au congrès constitutif de l’Union départementale de Seine-Inférieure tenu au Havre le dimanche 29 octobre 1913.

Mobilisé en août 1914, il fut fait prisonnier à Loupeigne (Aisne) le 29 mai 1918. Rapatrié en France le 30 novembre 1918 et décoré de la médaille miltaire, il fut à nouveau secrétaire adjoint du syndicat toujours dirigé par Paul Péron en 1919 et 1920. L’organisation cessa de fonctionner l’année suivante.

Joseph Le Noa s’était marié le 7 février 1920 avec Alice Sortambode à Rouen où ils habitaient 5 rue Marin le Pigny puis rue Adrien Pasquier en 1938.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article234354, notice LE NOA Joseph, Marcel, Marie par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 18 novembre 2020, dernière modification le 18 novembre 2020.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Com. Rouen 7 F 3 Syndicats divers. — Arch. Dép. Seine-Maritime 10 MP 1406 Syndicats 1911-1917, État civil, Registre matricule militaire. — "Vérités" passim. — "Le fil rouge’ revue départementale d’histoire sociale, hors série consacré à la naissance de l’UD de Seine-Inférieure.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément