GOUYON André, Étienne, Emmanuel

Par Jean Quellien

Né le 7 août 1909 à Alleyrat (Corrèze) ; employé des postes ; syndicaliste CGTU et militant communiste du Calvados.

Fils d’un instituteur est d’une institutrice, André Gouyon fut nommé en 1926 employé des postes à Rouen, où il adhéra l’année suivante à la CGTU. En 1927 ou 1928, sa carrière le conduisit à Caen où il occupera les fonctions de rédacteur aux PTT.

Entré au Parti communiste en 1934, il fut, deux ans plus tard, secrétaire de la région du Calvados et représenta celle-ci au VIIIe congrès tenu à Lyon-Villeurbanne du 22 au 25 janvier 1936. À cette date le Parti comptait 330 adhérents dans le Calvados (contre 116 l’année précédente) répartis dans 28 cellules dont six d’entreprise.
Candidat à l’élection législative partielle du 23 mai 1937 (circonscription de Falaise), André Gouyon recueillit 1,8 % des suffrages exprimés.

André Gouyon épousa, le 2 mars 1935, à Paris, Xe arr. Mariem Perelman puis le 25 juin 1938, à Paris, XVe arr., Suzanne, Élise, Louise Armand.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article234455, notice GOUYON André, Étienne, Emmanuel par Jean Quellien, version mise en ligne le 21 novembre 2020, dernière modification le 21 novembre 2020.

Par Jean Quellien

SOURCES : Arch. Dép. Calvados, M 2380-2381. — C. rendu du VIIIe congrès du Parti communiste, p. 248. — Extrait d’acte de naissance, Alleyrat, 27 mars 1986.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément