ROCHE

Par Gilles Pichavant

Ouvrier des PTT ; Militant unitaire puis confédéré, trésorier de la FPU (1923-1924), secrétaire de la section départementale confédérée des PTT de la Seine (1927).

Roche était un ouvrier des PTT, et militant de l’union fédérale des ouvriers des PTT. Les 20 et 21 avril 1922, lors de son congrès annuel tenu à la Bourse du travail de Paris, salle Ferrer, cette union fédérale décida, par 5647 voix contre 3721 voix, de quitter la CGT et de s’affilier à la CGTU. Roche conserva son mandat de trésorier. Il devint par la suite le trésorier de la Fédération postale unitaire.

Le 21 janvier 1923, lors du conseil national de l’Union fédérale des syndicats des ouvriers des PTT (unitaire), il fut réélu trésorier général, Peytaud étant élu secrétaire général ; Liger*, secrétaire-général adjoint ; Soreau, secrétaire administratif ; Tilman*, gérant du journal : Bréan, trésorier adjoint.

Le 15 mars 1924, Roche fut candidat, aux élections au conseil central de discipline présenté par l’Union générale des ouvriers des PTT (Unitaire), pour le groupe VIII, sous-groupe a (ouvriers), et fut élu suppléant, les unitaires et les confédérés se partageant les 2 sièges de titulaires et les 2 sièges de suppléants. En avril, il participa au congrès de la fédération postale unitaire, et, le 27 avril, en tant que trésorier fédéral, il présenta le rapport de trésorerie. Mais la décision prise lors de ce congrès d’organiser la fédération unitaire sur la base de syndicats départementaux va provoquer le départ de presque tous les dirigeants de l’Union fédérale des ouvriers (voir Peytaud).

En fin 1924, ou au tout début 1925, il passa donc chez les confédérés, et fut intégré dans l’organisation de l’Union générale des ouvriers des PTT. Le 23 octobre 1926, il fut élu membre suppléant de la CE de la Fédération postale confédérée, par le Conseil national de l’Union générale des ouvriers. En février 1927, il devint le secrétaire adjoint de la nouvelle section fédérale des PTT de la Seine (confédérés), avec comme membres du bureau : Machat (employés), secrétaire adjoint ; Ibos (agents), trésorier. De ce fait, le 24 mai 1928, il présida la première séance du Congrès de la Fédération postale confédérée, tenu dans la salle de l’Union des syndicats de la région parisienne, 94 boulevard Auguste-Blanqui à Paris, assisté de Machat et d’Ibos.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article234457, notice ROCHE par Gilles Pichavant, version mise en ligne le 21 novembre 2020, dernière modification le 21 novembre 2020.

Par Gilles Pichavant

SOURCES — Le Peuple, 11 février 1927, 24 octobre 1924, 18 mai 1928, 28 mai 1928 — L’Humanité 22 janvier 1923, 28 avril 1924 — Bulletin mensuel des postes et télégraphes, 1924 ; 1924, Bull N°5.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément