LEBRETON Jean-Baptiste

Par Daniel Heudré

Né le 23 juin 1925 à Langon (Ille-et-Vilaine), mort en action le 6 août 1944 au Port-de-Roche, commune de Langon (Ille-et-Vilaine) ; résistant FTP-FFI.

Fils d’Ernest Lebreton et de Victorine Bretagne, Jean-Baptiste Lebreton se maria avec Julie Colin le 5N juin 1928 à Sainte-Anne-sur-Vilaine (Ille-et-Vilaine).

Le 6 août 1944, il était chargé de garder le pont du Port-de-Roche, dans sa commune. C’était un dimanche matin, dix jeunes s’étaient relayés la nuit, car les Allemands avaient déjà fait sauter deux ponts voisins. Une nouvelle équipe arrivait pour protéger cet ouvrage d’art sur la Vilaine. Pensant venir à la rencontre des Américains, quelle fut sa méprise lorsque arriva une colonne allemande en retraite de Rennes vers Saint-Nazaire. Ses membres se nommaient Jean Lebreton, Auguste Guérin, Gabriel Nevou et Jules Lefrèche. Ils furent aussitôt encerclés et alignés contre un talus à coups de crosses. Sans jugement, ils furent abattus à la mitraillette. Dans la même matinée, Célestin Poulain fut poussé dans un jardin et tué d’une rafale. Un jeune domestique de 15 ans, Jean Lepère, fut abattu au bord de la route. Cette journée du 6 août 1944 marqua durablement la population de Langon.
Un monument fut élevé à la mémoire de ces victimes et honoré régulièrement à la date anniversaire. Le nom de Jean Baptiste Lebreton y figure. Il avait 19 ans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article234458, notice LEBRETON Jean-Baptiste par Daniel Heudré, version mise en ligne le 21 novembre 2020, dernière modification le 21 novembre 2020.

Par Daniel Heudré

SOURCES : Arch. Dép. d’Ille-et-Vilaine, 167 J. — Site Filae.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément