CELLIER Gaston, Émile

Par Eric Panthou

Né le 24 avril 1924 à Saint-Avit-de-Tardes (Creuse), mort le 19 avril 2011 à Gerzat (Puy-de-Dôme) ; journaliste ; ouvrier Michelin puis métallurgiste ; militant syndicaliste à la CGT ; militant communiste, membre du Comité fédéral du PCF du Puy-de-Dôme.

A 20 ans, Gaston cellier s’engagea dans l’Armée secrète puis avec les FTP dans la Creuse. Il fut homologué FFI.
Il adhéra au PCF en 1946. Il devint membre du Comité fédéral de la Creuse et resta adhérent jusqu’à sa mort. Après avoir été journaliste et chroniqueur à l’Echo du Centre, à Aubusson (Creuse), il vint habiter à Gerzat (Puy-de-Dôme) pour aller travailler chez Michelin. Il s’investit alors dans le militantisme syndical mais aussi la section du PCF. Il devint délégué du personnel au Comité d’Entreprise et dans le même temps rédigea des chroniques pour le bulletin de la section PCF chez Michelin, La Voix des Bib’s. Il partit ensuite travailler à Montargis (Indre) pendant six ans et continua à militer. Il revint à Gerzat en 1972 où il intégra la Société Métallurgique de Gerzat (SMG). Syndiqué, il fut alors élu du Comité d’Entreprise et créa avec ses camarades une cellule d’entreprise.

Il fut élu à la XIIème Conférence fédérale du PCF du Puy-de-Dôme, 6 et 7 juin 1959, au Comité fédéral. Il était alors ajusteur chez Michelin. Il fut réélu en 1961. Il était alors membre du secrétariat de la section Michelin, membre du bureau syndical CGT Michelin. On ignore s’il a eu d’autres mandats.

Son engagement laïque a été très fort, membre de l’amicale de sa commune. Il s’est présenté à plusieurs élections municipales et ce n’est qu’en 1977 qu’il fut élu conseillé municipale sur une liste du programme commun entre socialistes et communistes, élu 3ème adjoint au maire jusqu’en 1983. Il prit sa retraite en 1984. Il s’intéressa alors plus particulièrement à la vie culturelle de sa commune et participa en 1988 à la naissance de l’association « Racines Gerzatoises » ce qui l’amena à mener de nombreuses recherches dans les archives. Il publia ainsi un ouvrage sur l’histoire de sa commune, paru en 1993.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article234459, notice CELLIER Gaston, Émile par Eric Panthou, version mise en ligne le 21 novembre 2020, dernière modification le 21 novembre 2020.

Par Eric Panthou

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 114674, dossier Gaston Cellier (nc). —Archives fédération PCF du Puy-de-Dôme, conférences fédérale. — Regards sur l’Auvergne, n°761, 14 mai 2011. —État-civil INSEE.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément