BERNIER Henri, Charles

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 6 septembre 1922 à Paris (Xe arr.), mort à l’hôpital le 28 septembre 1944 à Lure (Haute-Saône) des suites de blessures le 26 septembre 1944 à Ronchamp ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Henri Bernier était le fils de Marie Eugénie Léontine Bernier, âgée de 33 ans, ménagère, domiciliée 3, impasse Langlois (XVIe arr.). Il entra dans la Résistance au bataillon du Charollais qui après avoir libéré la Bourgogne, intégra la 1re armée française au sein de la 1re division blindée du général Touzet du Vigier. Il participa au combat de la chapelle de Ronchamp où les pertes furent importantes. Henri Bernier y fut blessé par éclat d’obus, le 26 septembre 1944. Transporté à l’hôpital CM No 3 Spears, il décéda des suites de ses blessures le 28 septembre.
Il est inhumé dans le carré militaire du cimetière parisien de Thiais (Val-de-Marne).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué au grade de caporal des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dossiers SHD GR 16 P 52416 et AC 21 P 21132 (non consultés).
Son nom figure sur le Mémorial 1939-1945, à Beaubery (Saône-et-Loire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article234461, notice BERNIER Henri, Charles par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 21 novembre 2020, dernière modification le 27 novembre 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de naissance).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément