BOISSEAU Jean, Maurice

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 6 février 1905 à Tournus (Saône-et-Loire), mort en action le 19 novembre 1944 à Frahier-et-Chatebier (Haute-Saône) ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Jean Boisseau entra dans la Résistance au commando de Cluny créé le 4 septembre 1944 à partir des maquis de Saône-et-Loire. Le commando rejoignit la 1re armée françaises du général de Lattre le 20 septembre 1944 et combattit avec elle dans le Doubs, la Haute-Saône et les Vosges.
Jean Boisseau trouva la mort le 19 novembre 1944 à Frahier-et-Chatebier (Haute-Saône).
Il est inhumé dans la tombe 1174 de la Nécropole nationale, à Rougemont (Doubs).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dossiers GR 16 P 68068 et AC 21 P 25662 (non consultés).
Son nom figure sur la stèle du commando de Cluny, à Bergeressin (Saône-et-Loire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article234464, notice BOISSEAU Jean, Maurice par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 21 novembre 2020, dernière modification le 21 novembre 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément