BROUSSIER André, Jean, Albéric

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 2 juin 1924 à Paris (XIVe arr.), mort en action le 19 novembre 1944 à Lomont (Haute-Saône) ; résistant

André Broussier entra dans la Résistance au 1 er Régiment des volontaires de l’Yonne 2e Bataillon dépôt de Joigny. Le 15 Septembre 1944, après la libération du département de l’ Yonne, le Réseau Jean-Marie Buckmaster rassembla les résistants dans les casernes de Joigny, afin de poursuivre le combat dans les rangs de la 1ère armée française du général de Lattre. Les volontaires constituèrent la 4ème Demi-brigade, qui devint en octobre le 1er régiment FFI des volontaires de l’Yonne, sous les ordres du commandant J. Adam.
Le régiment fut engagé aux côtés de la 2e division d’infanterie marocaine du général Carpentier, dans les Vosges à partir du 11 novembre 1944.
André Broussier fut tué par l’explosion d’une mine le 19 novembre 1944 à Lomont (Haute-Saône).
Il obtint la mention « Mort pour la France », dossier SHD Caen AC 21 P 34651 (nc).
Son nom figure sur le monument commémoratif, à Guewenheim (Haut-Rhin).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article234467, notice BROUSSIER André, Jean, Albéric par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 21 novembre 2020, dernière modification le 22 novembre 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Blog de l’Association "RHIN et DANUBE" Anciens de la Première Armée Française du Département de l’ Yonne Le 1er Régiment des Volontaires de l’ Yonne (1er R.V.Y.).— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément