CONFAIS Firmin, Eugène, [dit Eugène CONFAIS]

Par Jean-Jacques Doré

Né le 24 septembre 1886 à Bolbec (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort le 12 mars 1929 au Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; cordier puis charretier-livreur ; trésorier du syndicat CGT du Textile du Havre de 1910 à 1912.

Fils d’un cheminot et d’une tisserande, Eugène Confais, salarié d’une entreprise textile, fut élu trésorier du syndicat CGT du Textile du Havre après sa création le 1er septembre 1910 ; les autres membres du bureau étaient Armand Bergevin (secrétaire), André Masurier (secrétaire adjoint) et Alfred Gandal (trésorier adjoint). L’organisation déclarait alors 200 adhérents.

En novembre 1910, l’Union locale du Havre décida la création d’un dispensaire ouvert aux syndiqués du Havre. Par un acte sous seing privé dressé devant notaire le 22 novembre 1910, furent déposés par Cornille Geeroms et René Votte les statuts d’une société civile immobilière au capital social de 24 500 frs. réparti en 245 parts de 100 frs.. Outre le comité de direction composé du docteur Houdeville (médecin-directeur), de Cornille Geeroms (président), de René Votte (secrétaire), d’Achille Delaunay et Ernest Boursier (membres), les treize autres porteurs de parts étaient des élus des syndicats CGT du Havre. Eugène Confais était l’un d’entre eux. Inaugurés en décembre 1910, les locaux du dispensaire étaient situés au Havre, à l’angle des rues Rollin et Tourneville.

Mobilisé le 31 décembre 1914, il fut détaché dans une usine du Havre le 15 octobre 1915.

Il s’était marié avec Augustine Gosselin le 2 avril 1902 à Graville-Sainte-Honorine (près du Havre) où il habitait 12 cité Chauvin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article234471, notice CONFAIS Firmin, Eugène, [dit Eugène CONFAIS] par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 23 novembre 2020, dernière modification le 16 juillet 2021.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Notes de Gilles Pichavant sur le dispensaire du Havre. — Arch. Dép. Seine-Maritime 10 MP 412 Syndicats du Havre avant 1914, État-civil, Registre matricule militaire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément